7 péchés : envie (1/7)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

7 péchés : envie (1/7)Cette histoire n’est pas une histoire érotique comme les autrespuisqu’elle vous propose d’en être le héros, à la manière de ceslivres-jeux que certains d’entre vous ont peut-être connu dans leurjeunesse.Pour jouer, rien de plus simple : au lieu de lire ce récit du début àla fin, ne lisez que le premier paragraphe pour commencer. Un choixvous sera alors proposé qui vous guidera vers un autre paragraphe…et ainsi de suite jusqu’au dénouement de ce récit.Amusez-vous bien et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires et voscritiques !1.En y repensant, votre sœur aînée, Julia, a toujours été la fillepréférée de vos parents. Vous aviez beau faire, elle réussissait toutce qu’elle entreprenait mieux que vous ou plus rapidement. C’étaitelle qui récoltait les compliments, les félicitations et lesrécompenses. Vous n’étiez rien d’autre que la sœur de Julia et vousn’existiez pas pour vous-même. Toute votre enfance vous avez essayé demaîtriser cette jalousie qu’il y avait en vous sans y parvenirvraiment et, finalement, il a fallu vous rendre à l’évidence : la viedont vous rêviez, c’était celle qu’elle vivait chaque jour.Ce soir elle fête son vingt-cinquième anniversaire et tout votreentourage, famille et amis, se prosterne devant la princesse Julia,comme d’habitude ! Est-ce que l’on a fait autant d’histoires lorsquevous avez fêté vos vingt ans, trois mois plus tôt ? Certainement pas !Vous avez cependant décidé de ne pas faire d’histoire au cours de lasoirée et de supporter en silence ce nouvel affront, malgré l’enviequi vous ronge d’étrangler cette petite prétentieuse… Vous prenez uneprofonde inspiration, entrez dans l’ascenseur et appuyez sur le boutondu dernier étage, où se trouve l’appartement de votre sœur (« avec unevue simplement ma-gni-fi-que » comme on vous le rappelle souvent). Aumoment où les portes se referment un jeune homme s’engouffrein-extremis à vos côtés. Vous lui jetez un coup d’œil discret tandisque vous commencez votre ascension et vous êtes immédiatement sous lecharme : physiquement, c’est votre homme idéal ! Prise d’une boufféede chaleur, vous fantasmez un instant en jouant avec l’idée d’appuyersur le bouton d’arrêt, de vous jeter sur votre bel inconnu pour luiarracher ses vêtements et vous offrir à lui comme si vous étiez enmanque de sexe (ce qui est vrai, mais cela ne le regarde pas)… Vousreprenez vos esprits lorsqu’il vous demande d’une voix chaude si vousdescendez aussi à cet étage. Vous bredouillez une réponse et sortezpour vous diriger vers l’appartement de Julia. Vous sonnez et votresœur ouvre la porte. Elle vous salue et pose un rapide baiser survotre joue avant de se jeter dans les bras de votre inconnu, qui vousa suivi sans que vous y prêtiez attention. Et une fois de plus Juliabrise tous vos rêves en vous présentant Guillaume, son fiancé (car,oui, en plus de tout le reste, elle va sans doute se marier !). Vousles suivez à l’intérieur en traînant des pieds et dès que vous lepouvez, vous vous éclipsez dans la foule des invités.Vous décidez de noyer votre chagrin dans l’alcool › 13Vous cédez aux avances d’Hélène, une amie de Julia qui vous drague unefois de plus ouvertement alors que vous lui avez déjà expliquéplusieurs fois que vous n’aviez aucune attirance pour les filles ›28Vous décidez de ne plus jamais passer après votre sœur et vous tentezde séduire Guillaume en guise de revanche › 202.Vous n’arrivez pas à remettre la main sur votre petite culotte, maisvous décidez de ne pas vous éterniser dans la chambre et vous vousréfugiez discrètement dans la petite salle de bain pour vous rhabillerà la hâte avant de quitter les lieux sans réveiller votre amantinconnu. Manque de chance, alors que vous êtes encore à moitié nue, laporte s’ouvre et il vous rejoint en souriant. Il n’a pas pris la peined’enfiler ne serait-ce qu’un caleçon et vous avez une vue imprenablesur sa magnifique érection matinale. « Ha ! Tu es encore là. Jecroyais que tu étais partie sans me dire au-revoir… heu… Sophie ?C’est ça ? » Avec un petit rictus désabusé vous lui répondez « Non, cen’est pas du tout ça, mais ne t’inquiète pas je ne me souviens pas nonplus de ton prénom… » Vous att****z sa bite bien dure à pleine mainet vous commencez à le branler sans faire plus de manières. Il secolle à vous et enfonce lentement son majeur dans votre chatte avantde le faire coulisser de plus en plus vite. Au bout d’un moment trèsagréable, il retire son doigt et vous le donner à sucer. Vous vousretrouvez rapidement à genoux, sa bite dans la bouche, léchant etpompant pendant qu’il vous tient fermement la tête. Il vous relâcheenfin et vous retourne contre le lavabo en frottant sa queue bienraide contre vos fesses. Il se positionne et pénètre d’un coup dansvotre chatte trempée, ce qui vous fait pousser un long gémissement deplaisir. Il vous baise avec vigueur en haletant et vous ne pouvez pasvous empêcher de pousser des petits cris de jouissance à chaque foisqu’il vient taper au fond de votre chatte. Il finit par se retirerbrusquement et inonde votre cul de son sperme…Après une douche rapide, vous partagez un petit déjeuner et vousacceptez de prendre son numéro de téléphone. En le quittant vous luipromettez de le rappeler bientôt tout en sachant pertinemment que vousn’en ferez rien. Revigorée par cette séance de sexe improvisée, vousêtes plus que jamais décidée à séduire Guillaume et, pour une fois, àl’emporter sur votre sœur. Mais par où commencer pour mettre votreplan à exécution ?Vous décidez de jouer les détectives sur internet pour en apprendreplus sur lui › 22Vous rôdez autour de l’immeuble de votre sœur dans l’espoir de croiserGuillaume › 14Vous téléphonez à Hélène, la meilleure amie de votre sœur, pour luiextorquer quelques informations › 303.Vous connaissez justement une petite boutique où vous êtes sûre detrouver un disque qui conviendra aux goûts musicaux particuliers deGuillaume. Le prix demandé vous semble exorbitant, mais vous l’achetezquand même et munie d’un joli paquet cadeau, vous allez sonner à laporte de l’homme qui va bientôt, vous en êtes certaine, êtrel’ex-fiancé de votre sœur. En vous ouvrant, vous remarquez qu’il estsurpris de vous trouver sur le pas de sa porte, mais plutôt content devous voir. Il vous fait entrer et déballe son cadeau. « Wow ! Je lecherchais depuis longtemps cet album ! C’est vraiment trop gentil deta part. Je ne sais vraiment pas comment te remercier… »Vous lui proposez qu’il vous remercie dans son lit et ce aussilongtemps qu’il le voudra › 38Vous tentez une approche un peu plus subtile et rusée pour le séduire › 45Vous faites semblant de pleurer sur votre sort pour l’apitoyer › 164.Guillaume vous sous-estime visiblement et il engage la partie en vousménageant, ce qui vous permet rapidement de prendre l’avantage surlui. Et malgré tous ses efforts pour remonter au score, il est troptard, et vous l’emporter au terme d’un match épuisant. En souriant, ilvous félicite chaleureusement et vous fait promettre de lui accorderune revanche prochainement avant de se diriger vers les vestiaires.Vous attendez quelques instants avant de lui emboîter le pas etd’entrer à votre tour dans les vestiaires des hommes, heureusementdéserts à ce moment. Vous jetez un coup d’œil discret dans les doucheset vous surprenez Guillaume en pleine séance de masturbation. Lespectacle est très excitant et vous vous dépêchez de retirer vosvêtements avant d’aller le rejoindre. Évidemment surpris par votrearrivée, il tente de cacher sa bite avec ses mains… que vous prenezpour les poser sur vos seins en souriant. Il vous caresse un moment,puis vous vous agenouillez devant lui pour lécher sa bite bien duresur toute sa longueur. Vous gobez ses couilles avec gourmandise avantd’avaler sa queue et de commencer à le pomper de plus en plusrapidement. Ses gémissements ne laissent aucun doute sur le plaisirqu’il prend à se faire sucer de cette façon. Au bout d’un moment vousvous relevez et murmurez à son oreille « Prends-moi ! ». Guillaumevous appuie contre le mur, soulève une de vos jambes et vous pénètrevigoureusement. Vous ne pouvez pas vous empêcher de pousser des petitscris à chaque fois qu’il vient taper au fond de votre chatte,accélérant peu à peu le rythme malgré l’inconfort de la position danslaquelle vous vous trouvez. Vous haletez tous les deux comme des bêtesen rut et il vous mène rapidement jusqu’à l’orgasme. Il se retirealors e votre chatte, vous retourne contre le mur et vous prend enlevrette. Vous sentez qu’il se retient au maximum pour faire durer sonplaisir, mais qu’il est au bord de la jouissance. Brusquement, il sortsa bite et vous sentez qu’il éjacule sur votre cul tendu vers lui.Vous prenez le temps de vous laver correctement avant de vousrhabiller et de quitter les lieux avec le sentiment d’avoir fait lepremier pas vers la revanche envers votre sœur › 105.Vous faites semblant d’accepter sa proposition et lui proposez deboire un verre avec vous avant qu’il ne reparte. Pendant qu’il vousattend sagement au salon, vous retirez tous vos vêtements et c’estuniquement vêtue d’un petit tablier de cuisine que vous lui ramenezson verre en jouant les soubrettes soumises : « Monsieur, voit-ilautre chose qui lui ferait envie ? » Guillaume ouvre de grands yeuxtandis que vous posez sa boisson sur une table basse en prenant biensoin d’exposer votre petit cul en vous penchant. Il ne peut s’empêcherde bander et vous vous agenouillez devant lui, déboutonnez sonpantalon et en sortez sa bite bien dure. Vous la trempez dans sonverre avant de venir lécher le liquide à même sa peau. Il frissonne deplaisir alors que vous gober entièrement sa queue, lui offrant unebelle gorge profonde. Vous le sucez à fond pendant quelques minutesavant de reprendre votre respiration, puis vous venez vous asseoir surlui. Vous gémissez fort en vous empalant sur sa bite et vousl’embrassez langoureusement en commençant à monter et à descendre surlui. Complètement subjugué, il vous laisse faire ce que vous voulez delui, imposant votre cadence et vos mouvements pour accélérer puisralentir la montée de son plaisir. Vous le menez plusieurs fois aubord de la jouissance tout en lui refusant d’atteindre réellementl’orgasme. Finalement, lassée de ce petit jeu, vous vous retirez et, ànouveau à genoux, vous le branlez vigoureusement. Au moment où iléjacule, vous att****z son verre et réussissez à y faire atterrirplusieurs giclées de sperme bien épais. Vous avalez le contenu duverre d’un trait sans en laisser une goutte et Guillaume, admiratif,vous lance « Hé bien, je ne me doutais pas que tu étais chaude à cepoint ! Tu as vraiment l’air de n’avoir aucune limite : tout lecontraire de Julia ! » Vous prenez cet aveu pour un compliment et vousproposez à Guillaume de vous accompagner dans la chambre pour unsecond round › 256.Vous vous retrouvez donc face à l’écran de votre ordinateur et surtoutface à la webcam. Sous le regard lubrique de Greg, vous retirezlentement et en vous trémoussant tous vos habits un par un.Entièrement nue, vous esquissez une révérence et vous vous apprêtez àéteindre la caméra, lorsque Greg vous demande d’en faire un peu plus :il voudrait vous voir vous caresser… Prise au jeu, vous acceptez etvous commencez à malaxer vos seins et à jouer avec vos tétons durcispar l’excitation. Sans y penser, vous faites descendre une mainjusqu’à votre fente et vous y insérez un, puis deux doigts. Vous vousmasturbez sans aucune pudeur, les yeux fermés, haletante etgémissante. Vos doigts coulissent de plus en plus vite dans votrechatte trempée et vous finissez par jouir dans un long râle. Vousportez alors à votre bouche vos doigts poisseux pour les sucer demanière suggestive avant de couper l’image…Greg vous envoie immédiatement un message pour vous remercier et vousinforme en même temps qu’il doit se rendre le soir même à une fête oùGuillaume sera présent. Il vous propose de vous emmener et vousacceptez immédiatement. Après une longue douche et deux heuresd’hésitation devant votre penderie, vous êtes enfin prête et partez envoiture avec votre nouvel admirateur qui ne cesse de vous dire à quelpoint il a adoré le petit spectacle privé que vous lui avez offert. Ils’arrête soudain sur un parking désert et vous dit qu’il va falloircesser de jouer les petites allumeuses et passer aux choses sérieusessi vous voulez qu’il vous emmène jusqu’à Guillaume. Il sort sa bite deson pantalon et vous ordonne de le sucer.Vous acceptez › 12Vous refusez › 487.Guillaume semble sincèrement touché par cet aveux et ne fait aucunedifficulté pour s’isoler avec vous à l’écart de la fête. Vous passezle reste de la nuit à parler et il finit par vous avouer qu’il pense àvous souvent, mais que jusqu’à maintenant il essayait de combattre sonattirance pour vous, étant engagé vis-à-vis de votre sœur. Au petitmatin, il vous raccompagne chez vous et accepte de monter pourquelques instants. Vous vous retrouvez naturellement dans la chambreet vous vous déshabillez mutuellement en prenant votre temps.Guillaume vous allonge sur le lit et plonge la tête entre vos cuisses.Sa langue parcourt le moindre recoin de votre chatte humide et voushaletez de plaisir. Il remonte alors sur vous en léchant votre peaunue, s’attarde sur vos seins qu’il tète avant de mordiller vos tétons.Il vous pénètre enfin lentement en vous faisant gémir fortement, puiscommence des va et viens profonds et puissants. Il vous fait l’amourlongtemps, démontrant à quel point il peut être endurant et vousfinissez par jouir bruyamment. C’est alors à votre tour de le prendreen bouche et vous pompez sa bite comme une professionnelle, ce qui netarde pas à le faire gicler au fond de votre gorge. Vous passez encoreun moment à vous caresser mutuellement avant de vous endormir dans lesbras l’un de l’autre.Quelques heures plus tard après une bonne douche et un petit déjeunertardif, Guillaume appelle votre sœur pour lui annoncer que tout estfini entre eux et qu’il se met avec vous. Julia a beau lui faire unescène terrible, il reste inflexible et finit par raccrocher. Voussavez que vous avez remporté enfin une éclatante victoire sur votresœur en lui volant son fiancé et vous êtes persuadée que désormaisvotre avenir s’annonce radieux. Mais, hélas, vus ignorez encorecombien de menaces et de défis se profilent à l’horizon !A suivre dans la deuxième partie : « Avarice ».8.La gueule de bois qui vous guette vous fait renoncer à chercher pluslongtemps votre petite culotte dans le désordre qui règne ici et c’estseulement vêtue d’une chemise appartenant à votre amant inconnu quevous partez d’un pas mal assuré vers la cuisine. En chemin vous vousarrêtez net en apercevant une photo accrochée au mur sur laquelle posefièrement un groupe de mecs parmi lesquels vous reconnaissezGuillaume, le fiancé de votre sœur ! Abandonnant vos projets de caféfort vous retournez dans la chambre. Votre partenaire improvisé estréveillé et exhibe une magnifique érection matinale. En souriant ilvous lance « Ha ! Tu es encore là. Je croyais que tu étais partie sansme dire au-revoir… heu… Sophie ? C’est ça ? ». Ce à quoi vous répondez« Non, ce n’est pas du tout ça, mais ne t’inquiète pas, tu peuxm’appeler comme tu veux, du moment que tu me dis d’où tu connaisGuillaume ! » « On est potes depuis toujours et si tu viens me sucer,je peux même te donner son adresse… » Il ne faut pas vous le diredeux fois et vous plongez la tête la première sur sa belle bite. Ilsemble surpris par votre enthousiasme à venir le pomper et il vouslaisse faire. Vous avalez sa queue jusqu’aux couilles en lui offrantune magnifique gorge profonde. Les gargouillis étranglés que vousproduisez semblent l’exciter au plus haut point. Il agrippe voscheveux et vous impose un mouvement de va et viens de plus en plusrapides. Lorsqu’il vous relâche enfin, vous toussez fort en recrachantde longs jets de salive. Il vous fait mettre à quatre pattes sur lelit avant de se positionner derrière vous. Il vous pénètreprofondément puis vous baise vigoureusement en vous tenant fermementpar les hanches. Vous gémissez de plus en plus fort tandis qu’ilaccélère le rythme et vous finissez par jouir bruyamment. Il se retirealors et arrose votre cul de son sperme.Après une douche rapide, vous partagez un petit déjeuner copieux et,avant de le quitter, il vous donne l’adresse de Guillaume. Vousdécidez de vous y rendre immédiatement, prête à tout pour le séduireet remporter une victoire éclatante sur votre sœur › 509.Hélène vous devance jusqu’à la salle de bain où elle laisse glisser àterre son peignoir, dévoilant un corps magnifique et des seins lourds.Elle va s’installer dans la baignoire déjà remplie d’eau et vousobserve tandis que vous retirez vos vêtements. Sans trop savoirpourquoi vous vous sentez maladroite et intimidée et vous ne pouvezpas vous empêcher de rougir sous son regard insistant. Vous larejoignez enfin dans l’eau et, sans perdre de temps, elle glisse sajambe entre les vôtres, jusqu’à ce que son pied soit en contact avecvotre chatte. Elle vous pénètre avec son gros orteil et cette caresseinédite pour vous vous fait frissonner et gémir. Avec un petit sourireHélène vous masturbe ainsi jusqu’à vous faire atteindre un orgasme.Elle se retire alors et vous attire contre elle. Suivant sesindications vous caressez puis léchez ses gros seins avant demordiller ses free spin tétons. Instinctivement, une de vos mains se glissejusqu’à votre chatte et vous commencez à vous doigter sans retenue.Hélène vous gronde gentiment en faisant semblant de vous reprocher dene pas se préoccuper de son plaisir à elle. Elle vient s’asseoir surle rebord de la baignoire et plaque votre visage contre sa chatte.Vous la léchez frénétiquement en continuant à vous doigter et lesgémissements qu’elle pousse ne laissent aucun doute sur le plaisirqu’elle prend à sentir votre langue fouiller le moindre recoin de safente trempée. Vous jouissez toutes les deux presque au même moment etvotre visage est inondé par son jus…Après être restées dans le bain de façon plus sage encore un moment,vous finissez par sortir, vous sécher et vous rhabiller. Hélène, elle,reste nue comme si elle voulait vous tenter encore une fois et vousêtes au bord de céder et de poser à nouveau vos mains et votre languesur elle, mais vous résistez et elle finit par vous communiquerl’adresse de Guillaume. Vous vous empressez de la quitter pourpoursuivre votre chasse › 5010.Quelques jours plus tard, vous avez la surprise de voir Guillaumevenir sonner à votre porte. Il semble embarrassé et tourne autour dupot un long moment avant de vous avouer qu’il regrette de s’êtrelaissé aller avec vous alors qu’il est fiancé à votre sœur. Il admetavoir commis une erreur et préfère ne plus en parler. En revanche, ilcomprend très bien que vous puissiez vous sentir seule et désemparéeet il vous propose d’arranger un rendez-vous avec un de ses amiscélibataire…Vous êtes vraiment en manque de sexe et vous acceptez sa proposition › 24C’est uniquement Guillaume qui vous intéresse et vous essayez de leséduire à nouveau › 5Furieuse qu’il puisse penser que vous allez vous jetez dans les brasdu premier inconnu venu, vous le mettez à la porte › 3211.Vous ne vous attendiez pas à un palace, mais en pénétrant dansl’appartement crasseux et encombré de Bruno, vous avez du mal àdissimuler votre dégoût. Vous vous déshabillez rapidement en espérantque toute cette affaire se termine rapidement et vous allez vousallonger sur le lit aux draps douteux. Bruno vous rejoint et vousgrimpe dessus. Il vous écrase de tout son poids en vous pénétrant defaçon brusque et maladroite. Pensant à ce qu’il a promis de faire pourvous en échange, vous prenez votre mal en patience et vous simulez unplaisir inexistant. Heureusement il finit par jouir très vite et seretire en grognant de plaisir, avant de rouler à vos côtés et de semettre à ronfler. Vous ramasser rapidement vos vêtements sur le sol dela chambre et quittez les lieux sans demander votre reste. › 3912.Docilement, vous vous penchez vers lui et avalez sa bite. Il agrippevos cheveux et attire votre tête vers lui pour s’enfoncer profondémentdans votre gorge. Toussant et recrachant de longs filets de bave, vousle sucez du mieux que vous pouvez. Greg se montre brutal, vousimposant un rythme soutenu et ne vous laissant aucun répit pourreprendre votre souffle. Vous êtes en nage et à moitié asphyxiéelorsqu’il relâche enfin son étreinte en éjaculant fortement. Tellementfort d’ailleurs, qu’une partie de son sperme vous ressort par le nez…Vous êtes dans un triste état et vous vous dites que vous aurez bienbesoin de vous refaire une beauté avant de repartir. C’est à cemoment-là que trois mecs viennent frapper à la vitre de la voiture.Ils ont vu ce que vous faisiez et ils demandent en riant à Greg s’il abesoin d’un coup de main. Vous le voyez alors se pencher de votre côtépour ouvrir votre portière en déclarant qu’il en a fini avec vous,mais que ça ne le dérange pas qu’ils s’amusent un peu à leur tour. Ilvous pousse hors du véhicule, referme la porte et s’éloigne en vouslaissant là ! Vous faites face aux trois inconnus qui ont déjà sortileurs bites et sourient d’un air mauvais. Quelques instants plus tardvous vous retrouvez à genoux en train de les sucer tour à tour. Vousespérez qu’ils vont se contenter d’une simple fellation avant de vouslaisser partir, mais visiblement ils ne l’entendent pas ainsi. Aquatre pattes et à même le sol sale du parking, ils vous prennent l’unaprès l’autre en prenant leur temps et en échangeant des commentairessalaces sur votre physique et vos performances. Ayant jouis sur vous,ils finissent par vous abandonner sans se retourner. Choquée par cequi vient de vous arriver, il vous faut du temps pour trouver la forcede vous remettre debout et de reprendre le long chemin du retour. Ilest bien sûr hors de question d’aller retrouver Guillaume dans cetétat et vous êtes convaincue d’avoir laissé passer votre seule chancede pouvoir mettre la main sur lui et de l’emporter sur votre sœur › 2913.Vous avalez coup sur coup et sans aucune retenue plusieurs cocktailssuivis par des verres de vins. L’alcool aidant, vous oubliez votrefrustration face à la réussite de votre sœur et même votre jalousievis-à-vis de son fiancé si parfait et désirable… Le problème c’est quevous oubliez aussi tout ce que vous avez pu faire pendant le reste dela soirée et vous vous réveillez le lendemain matin dans unappartement inconnu avec un mal de crâne phénoménal. Vous sortezpéniblement du lit, entièrement nue, et essayer de repérer vosvêtements éparpillés sur le sol. Un ronflement vous fait tourner latête vers l’autre côté du lit et vous constatez qu’un parfait inconnua dormi avec vous. Et fait sans doute plus que dormir, à en juger parles emballages de préservatifs vides qui se trouvent sur sa table denuit !Profitant que votre amant improvisé dorme encore, vous décidez de luifausser compagnie discrètement › 2Vous n’avez pas les idées suffisamment claires pour savoir ce qu’ilfaut faire et vous cherchez de quoi vous faire un bon café bien serrépour vous remettre d’aplomb › 814.A peine arrivée, la chance vous sourit : Guillaume sort de l’immeublede votre sœur et remonte la rue sans vous voir.Vous le suivez de loin, certaine qu’il rentre chez lui › 50Vous l’abordez et vous lui proposez d’aller prendre un café › 49Vous vous montrez directe en lui demandant s’il veut coucher avec vous › 1515.Devant la réaction choquée de Guillaume, vous vous dites que vous êtessans doute allé trop vite et trop loin. Loin de céder à votreproposition de coucher avec lui, il vous repousse en vous insultant.Il semblerait que votre sœur ait une fois de plus remporté lacompétition qui vous oppose depuis toujours… Si seulement vous pouviezrevenir en arrière et faire de meilleurs choix !Vous vous concentrez suffisamment fort pour remonter le temps etchanger votre destin › 1Vous ne croyez pas qu’une telle chose est possible › FIN16.La larme à l’œil, vous jouez à Guillaume une scène digne des plusgrandes actrices hollywoodiennes. Entre deux sanglots simulés, vouslui faites comprendre que tout va mal dans votre vie, que vousn’arrivez à rien dans tout ce que vous entreprenez et que vous avez dumal à vous remettre d’un récent chagrin d’amour. Maladroitement, iltente de vous réconforter et finit par vous prendre dans ses bras.Vous vous blottissez contre lui, les yeux levés vers son visage et letemps semble alors suspendu. Puis vous vous rapprochez de lui, voslèvres se touchent et vous l’embrassez à pleine bouche. Contre touteattente, Guillaume se laisse faire et bientôt vos langues se mêlentdans un baiser passionné. Il semble aussi surpris que vous par ce quise passe et reste indécis sur ce qu’il doit faire. Vous prenez doncles choses en main et vous l’entraînez dans la chambre. Tout encontinuant à vous embrasser, vous vous déshabillez mutuellement enjetant les vêtements à même le sol. Vous n’atteignez en fait même pasle lit et c’est allongée sur le parquet qu’il vous prend. Sa bite biendure plonge profondément en vous et vous gémissez fort au moment où ilcommence à la faire coulisser entre vos cuisses écartées. Guillaume serévèle être un amant aussi doué qu’attentionné et vous ne tardez pas àjouir. Il vous retourne alors et c’est à plat-ventre que vous lelaissez vous pénétrer à nouveau. Il est extrêmement endurant et vousavez l’impression qu’il vous fait l’amour pendant des heures avantqu’il ne se retire in extremis et arrose vos fesses et le bas de votredos de plusieurs jets puissants de sperme…Quand vous revenez de la salle de bain où vous vous êtes refait unebeauté, il s’est rhabillé, mais semble encore sous le choc. Au momentde le quitter, il vous remercie pour lui avoir permis de faire l’amourcomme il ne l’avait jamais fait et vous prenez ce compliment comme lapremière pierre de votre revanche sur votre sœur › 1017.Faisant semblant de se concentrer, comme s’il pouvait lire dans vospensées et savoir ainsi ce que vous cachez sous votre jupe, Guillaumeannonce un peu hésitant « Je dirais… heu… blanche ? » Avec un souriretriomphant, vous lui annoncez qu’il s’est trompé et vous lui prouvezimmédiatement en soulevant votre jupe brièvement et en lui faisantdécouvrir que vous ne portez rien au-dessous. Beau joueur, il acceptesa défaite et demande ce que va être son gage. Le prenant par la main,vous l’entraînez vers les toilettes. Entrant dans la première cabinelibre qui se présente, vous vous installez à califourchon sur le siègeet, jambes bien écartées, vous lui demandez de venir vous lécher. Sanshésiter, Guillaume s’agenouille devant vous et pose ses lèvres survotre chatte. Il vous lape à grands coups de langue avant de plongerau plus profond de votre fente humide. Il se révèle très doué et vosgémissements résonnent dans la pièce pendant qu’il s’attarde sur votreclitoris avec la pointe de sa langue. Il retourne ensuite plonger leplus loin possible, pour votre grand plaisir. Agrippant sa tête, vousl’attirez vers vous en poussant de petits cris de jouissance.Finalement vous atteignez un orgasme d’anthologie en couinant commeune bête et en aspergeant le visage de Guillaume de votre jus. Ilsemble un peu contrarié de ce dénouement et part se nettoyer comme ilpeut, mais un peu plus tard, au moment de vous quitter, il vousremercie pour ce moment inattendu et finalement agréable… Vous vousfaites alors la réflexion que vous êtes, pour une fois, bien partiepour obtenir ce que votre sœur convoite. › 1018.Pour parvenir à vos fins, vous aurez besoin de votre ami Hugo, unhacker très doué qui vous doit justement un service… Celui-ci commencepar réserver pour vous une chambre d’hôtel dans laquelle vous vousrendez pour faire quelques préparatifs nécessaires à la suite votreplan. Pendant ce temps, Hugo pirate la broîte mail de Guillaume etenvoie depuis celle-ci une invitation à votre sœur. Il s’agit d’unesurprise que Guillaume est censé lui avoir préparé et pour laquelleelle doit se rendre dans un petit hôtel discret… Lorsqu’elle pénètredans la chambre, elle reçoit un sms qu’elle pense être de Guillaumelui donnant la suite des instructions. Amusée elle se déshabilleentièrement avant de s’installer sur une chaise, face au dossier, etde se bander les yeux avec un foulard posé là. Vous la faitespatienter quelques instants, consciente qu’elle est très excitée parla situation, puis vous envoyez Hugo la rejoindre dans la chambre.Sans un mot il lui caresse les fesses en la faisant frissonner dedésir. Puis il se place à hauteur de sa chatte et la prend enlevrette. Il y va fort, la faisant crier sans qu’elle se rende compteque ce n’est pas son amant habituel qui la possède. Cela durelongtemps et vous ne pouvez pas vous empêcher de vous caresser enregardant votre sœur se faire baiser comme une chienne. Hugo se retirede sa chatte un instant, mais ce n’est que pour mieux forcer son anus.Julia pousse un grand cri de surprise, et peut-être aussi de douleur,mais continue à se laisser faire docilement. Hugo lui défonce le culpendant de longues minutes en la tenant par les cheveux avant de seretirer et de gicler sur son cul et son dos. Vous éteignez la caméraet sortez sans un bruit de la chambre, rapidement suivi par Hugo quivous confirme, tout sourire, que votre sœur ne s’est douté de rien.Moins d’une heure plus tard, la sextape est en ligne et diffusée àl’ensemble des contacts de votre sœur, y compris Guillaume, bienévidemment › 2619.Vous commencez par rendre visite à votre sœur en prétextant que vousavez besoin de lui parler et de vous excuser pour votre comportementun peu dur envers elle ces derniers temps. Elle tombe dans le panneauet accepte que vous veniez chez elle. Profitant qu’elle se soitabsenté un instant de la pièce, vous faites disparaître son portableau fond de votre sac à main. Vous restez encore un peu avec elle pourqu’elle n’ait pas de soupçons avant de retourner chez vous d’où vousenvoyez un message à Guillaume avec le téléphone de Julia, luidemandant de la rejoindre chez vous pour une soit-disant surprise.Tous les rouages de votre plans sont en place, il ne manque plus quele principal intéressé…Lorsque Guillaume arrive devant votre porte il y trouve accroché unmot signé Julia lui demandant d’entrer et de se rendre directementdans votre chambre. Dans la pénombre de la pièce aux rideaux tirés, iltrouve un autre mot lui ordonnant de se déshabiller, de s’allonger etde se bander les yeux à l’aide d’un foulard que vous avez laissé surle lit. Pour votre grand plaisir il obéit sans discuter et vous pouvezenfin sortir de la penderie où vous étiez cachée. Entièrement nue vousaussi vous le rejoignez et menottez ses poignets à la tête du litavant de commencer à lécher sa bite en silence. Guillaume semble ravide cette attention et vous laisse faire. Lorsqu’elle est bien dure,vous gobez sa queue goulûment, l’enfonçant aussi loin que possible, cequi le fait gémir de plaisir. Vous vous appliquez à le pomper biencomme il faut pendant de longues minutes avant de venir enfin vousempaler sur lui. Vous bougez lentement de haut en bas et d’avant enarrière, lui procurant des sensations visiblement intense. Penchée enavant, vos cheveux viennent caresser son torse de façon sensuelletandis que vous accélérez votre rythme. Il gémit de plus en plus fortet vous vous mordez les lèvres pour ne pas faire de même et êtretrahie par le son de votre voix. Sentant qu’il va bientôt jouir, vousvous retirez et avalez à nouveau sa bite avec gourmandise tout enjouant avec ses couilles bien pleines. Il finit par exploser dansvotre bouche et vous avez du mal à avaler tout son sperme tellement ilest abondant. En soupirant de bonheur, Guillaume avoue qu’il n’avaitjamais connu de telles sensations auparavant. Triomphalement vousretirez le foulard qui lui masquait les yeux. En vous reconnaissant eten comprenant ce qui vient de se passer il a un moment d’hésitation etvous demande des explications. Vous le détachez et lui avouez ce quevous ressentez pour lui depuis le premier instant où vous l’avez vu.Il éclate de rire et avoue qu’il vous trouve complètement folle…mais qu’il adore ça et que personne n’avait été aussi loin pour luiavant. Vous passez les heures suivantes à discuter et à faire desprojets d’avenir et vous ne pouvez vous empêcher de sourire en pensantà la réaction de votre sœur quand elle apprendra que Guillaume laquitte pour vous… Votre bonheur semble radieux, mais hélas vousignorez encore combien de menaces et de défis il dissimule !A suivre dans la deuxième partie : « Avarice ».20.C’est décidé, à partir de maintenant vous arrêtez de vous comportez enperdante ! Après tout qu’est-ce que Julia a de plus que vous ? Cesoir, vous passez à l’offensive et vous allez lui voler son fiancé !Oui, mais comment faire pour que le beau Guillaume s’intéresse à vous?Vous jouez les maladroites et vous renversez votre verre sur lui › 33Vous jouez franc jeu et vous lui faites directement des avances ›21Vous lui proposez de vous rejoindre sur le balcon pour fumer unecigarette au calme › 4121.Vous passez la soirée à tourner autour de Guillaume, flirtant avec luide façon très directe dès que votre sœur a le dos tourné. Vousminaudez et jouez les petites allumeuses, et vous voyez bien queGuillaume est loin d’être insensible à votre charme. A un moment vousvous installez carrément sur ses genoux et vous sentez avecsatisfaction sa bite durcir contre vos fesses qui se frottent sur lui.Vous êtes sur le point de lui proposer de terminer la fête en tête àtête dans un endroit tranquille lorsque votre sœur intervient,furieuse. Julia vous att**** par le bras et vous fait quitterbrutalement les genoux de son fiancé. Le ton monte entre vous et lesinsultes fusent de part et d’autre. Furieuse et humiliée, vous quittezla soirée en claquant la porte et en vous enfuyant. Tout ceci esttellement injuste : pourquoi devrait-elle toujours avoir tout ce quevous désirez ? › 4422.A l’ère d’internet et des réseaux sociaux la vie privée de n’importequi est facilement accessible en quelques clics. Et Guillaume ne faitpas exception à la règle. Les yeux rivés à l’écran de votresmartphone, vous admirez quelques photos de lui en train de faire dusport (c’est visiblement un excellent joueur de tennis) ou, encoremieux, torse nu et bronzé sur la plage. Vous apprenez qu’il est filsunique, qu’il suit des études de médecine et qu’il adore la musiquedes années 80 (finalement, personne n’est parfait…). Cette fois, voussavez comment vous y prendre pour le séduire :Vous vous rendez au club de tennis qu’il fréquente › 35Vous lui offrez un vinyle collector bonus veren siteler › 3Pour être sûre de le conquérir, vous contactez un de ses amis surFacebook afin d’obtenir plus de renseignements sur lui › 4223.Sous la table vous retirez l’une de vos chaussures et caressez devotre pied nu la cheville de Guillaume. Lorsqu’il prend conscience dece qui se passe, il semble indécis sur ce qu’il doit faire ou dire.Vous en profitez pour faire lentement remonter votre pied le long desa jambe jusqu’à ce qu’il touche, à travers son pantalon, la bite biendure de Guillaume. Visiblement votre petit jeu lui fait beaucoupd’effet ! En le regardant droit dans les yeux, vous exercer unepression de plus en plus forte sur son entrejambes, tout en bougeantdoucement votre pied de bas en haut. Sa respiration se fait haletanteet vous voyez qu’il fait de gros efforts pour se retenir de jouir. Envain : il pousse un long soupir de plaisir et vous sentez que sonpantalon devient légèrement humide sous votre pied. En rougissant ilse lève précipitamment et bafouille qu’il doit se nettoyer avant de seprécipiter vers les toilettes. Vous le suivez jusque dans une descabines inoccupées et vous vous agenouillez devant lui, sous prétextede l’aider. Vous ouvrez son pantalon et en extrayez son sexe couvertde sperme. A sa grande surprise, vous le nettoyez à grands coups delangue avant de l’engouffrer le plus profond possible dans votrebouche et de le téter bruyamment. Il en ressort propre et net et vousindiquez à Guillaume qu’il pourra vous la mettre où il voudra dèsqu’il en aura envie. Il vous assure qu’il y pensera sérieusement et aumoment de le quitter, vous vous dites que vous êtes bien partie, pourune fois, pour l’emporter sur votre sœur › 1024.Attablée dans un petit restaurant miteux, vous vous demandez ce quivous a pris de renoncer si facilement à Guillaume pour tomber dans lespattes de son ami Bruno. Celui-ci, dont le physique n’est pas du toutà votre goût, enchaîne les plaisanteries graveleuses et se montremacho au possible… même au moment de payer l’addition qu’il vouspropose de partager !Il est plus que temps de vous sortir de ce traquenard : vous leremerciez pour cette soirée… et vous vous enfuyez le plus loin et leplus vite possible › 46Vous vous dites qu’après tout vous pourriez retirer un avantage à cedésastre. Vous lui proposez donc de l’accompagner chez lui et d’ypasser la nuit s’il dit ensuite à Guillaume que vous êtes le meilleurcoup qu’il a jamais eu, quitte à imaginer tous les détails qu’ilvoudra pour appâter votre proie › 1125.Pendant que Guillaume est parti aux toilettes, vous vous emparez deson portable et vous envoyez un sms à votre sœur : « Suis chez tasœur. Rejoins-moi vite ! La porte sera ouverte » Vous remettezl’appareil à sa place avant d’aller vous allonger à plat-ventre sur lelit, toujours nue. Guillaume ne tarde pas à vous rejoindre et entamede longs préliminaires en vous doigtant et en vous léchant la chatte,ce pour quoi il se révèle vraiment doué. Vous vous retrouvezrapidement à quatre pattes, Guillaume vous baisant en levrette etfaisant preuve d’une vigueur renouvelée. Cette fois vous le laissezfaire ce qu’il veut de vous et il se montre un amant exigeant etendurant. Il vous pilonne la chatte à grands coups de bite tout enclaquant votre cul régulièrement. Vos gémissements et vos cris deplaisir résonnent dans la chambre. Il vous retourne, positionne saqueue près de votre visage et se branle rapidement. Vous ouvrez grandla bouche et tirez la langue jusqu’à ce que plusieurs jets de spermeviennent éclabousser votre visage et vos cheveux.C’est à cet instant précis que Julia pénètre dans la pièce. Il luifaut quelques secondes pour réaliser que son fiancé est au lit avecvous, que vous venez visiblement de baiser comme des bêtes et qu’ilvous a gratifié d’un beau facial. En pleurs, elle hurle des insulteset des menaces, mais vous comprenez tous les trois qu’elle est vaincued’avance. Elle finit par partir en claquant la porte et Guillaumeretourne à vos côtés sur le lit. Lorsqu’il vous demande si ça vousdérange qu’il reste chez vous pour la nuit, vous lui répondez avec unsourire triomphal « Tu peux même rester toute la vie si tu veux ! »Hélas, l’avenir que vous imaginez radieux cache encore bien desmenaces et des défis !A suivre dans la deuxième partie : « Avarice »26.Votre sœur ne saura jamais vraiment ce qui s’est passé et qui estresponsable de son humiliation publique et cela aurait pu suffire àvotre bonheur, mais vous vous dites que votre chance a définitivementtournée lorsque Guillaume vient sonner à votre porte quelques joursplus tard. Il est effondré par ce qui s’est passé et vous annoncequ’il a quitté définitivement Julia, dégoûté par son comportement. Ilsemble mal vivre cette situation et vous décidez de le réconforter,d’abord en paroles, puis par des gestes. Quand vous l’embrassez il selaisse faire et répond même bientôt à votre baiser. Vos langues semêlent dans votre bouche, ses mains se posent sur vos seins et ilfinit par vous renverser sur le canapé. Vous vous déshabillezmutuellement en toute hâte et il vous pénètre d’un coup avant de vouspilonner avec une grande vigueur. C’est une séance de sexe absolumentbestiale qui se déroule alors, dont le seul but est l’oubli dans lajouissance. Il y va fort et profondément et il vous procure un plaisirintense. Vous gémissez, poussez de petits cris, le suppliez de vousprendre encore plus fort. Reprenant un peu ses esprits au derniermoment, il se retire de votre chatte juste avant de giclerabondamment, arrosant de plusieurs jets puissants le canapé et le solde votre salon. Epuisés et heureux vous vous blottissez l’un contrel’autre et à cet instant vous êtes certaine d’avoir réalisé votre rêveet persuadée d’être destinée à passer le reste de vos jours encompagnie de l’homme que vous aimez. Mais, hélas, vous ignorez encorecombien de menaces et de défis votre avenir dissimule !A suivre dans la deuxième partie : « Avarice ».27.Vous bavardez quelques instants avant d’être rejoints Par votre sœurqui entraîne Guillaume à l’écart. En le voyant rire à une de sesplaisanterie et la tenir par la taille tandis qu’ils s’éloignent dansla foule, vous comprenez que vous avez laissé passer votre dernièrechance : jamais il ne sera à vous et une fois de plus votre sœurobtient ce que vous désiriez. Si seulement vous pouviez revenir enarrière et faire meilleurs choix !Vous vous concentrez suffisamment fort pour remonter le temps etchanger votre destin › 1Vous ne croyez pas qu’une telle chose est possible › FIN28.Vous avez sans doute un peu trop bu pour tenter d’oublier vos malheurslorsqu’une main se pose avec douceur sur votre épaule. Très élégantecomme à son habitude, Hélène, une des amies de votre sœur vous adresseun sourire chaleureux. Elle vous annonce qu’elle s’en va et que sicela vous arrange elle peut vous ramener chez vous puisque c’est surson chemin. Vous savez très bien ce que cette jolie brune a comme idéederrière la tête, vu qu’elle ne s’est jamais cachée de vous trouver àson goût et qu’elle essaye régulièrement de vous mettre dans son lit,mais vous acceptez malgré tout. Vous vous confiez un peu à ellependant le trajet, heureuse de trouver une oreille amicale etattentive à vos problèmes et, lorsqu’elle se gare devant votreimmeuble, vous lui proposez de vous accompagner pour prendre undernier verre. Une fois chez vous, vous servez à boire et Hélène vients’asseoir tout près de vous. Très près. Peut-être même trop près.Lorsqu’elle pose une main sur votre cuisse et se penche vers vous pourvous embrasser, vous vous laissez faire, engourdie par l’alcool et ladépression qui vous guette. Sa langue explore votre bouche pendant quesa main se glisse sous votre jupe. Ses doigts légers remontentinexorablement vers votre entrejambe et vous écartez instinctivementles cuisses pour lui laisser l’accès à votre culotte déjà moite. Vousgémissez lorsque Hélène presse sa main contre votre chatte avant d’yinsérer lentement un doigt puis deux. Son exploration se fait plusinsistante, plus profonde et plus rapide et cela vous procure unplaisir intense. Vous haletez, les yeux fermés, alors que votrepartenaire accélère le rythme de sa pénétration et vous finissez parjouir en hurlant son nom. Vous ne pouvez pas vous empêcher de rougir,un peu honteuse de vous être laissé aller ainsi, mais Hélène continueà prendre la direction des opérations et, après avoir léché ses doigtspoisseux avec gourmandise, elle retrousse sa robe, retire sa culotteet vous invite à venir lui brouter le minou. C’est une grande premièrepour vous et vous espérez que vous serez à la hauteur de ses attentes.Votre langue parcoure timidement ses grandes lèvres avant de plongerau plus profond de sa chatte trempée de désir.. Le goût un peu acidede son sexe n’est finalement pas désagréable et vous le lapez avecdélectation. Hélène semble apprécier énormément ce que vous faites etelle gémit de plus en plus fort en plaquant votre visage d’une mainferme contre sa chatte. Vos coups de langue rapides la fondvibrer deplaisir et vous sentez qu’elle ne va pas tarder à jouir. Vouspoursuivez donc ce cunnilingus, fière de lui offrir un tel plaisir.Elle atteint l’orgasme en poussant un long cri et relâche enfin votretête. A bout de souffle, vous vous reculez un peu en lui souriant, legoût de sa chatte emplissant toujours votre bouche. « Et si oncontinuait ça dans ta chambre ? On y serait plus à l’aise », vouspropose-t-elle. Vous la prenez par la main sans rien dire et la guidezvers votre lit… › 3729.Totalement déprimée, vous reconnaissez que vous n’arriverez jamais àséduire Guillaume. Il semblerait donc que votre sœur ait une fois deplus remporté la compétition qui vous oppose depuis toujours… Siseulement vous pouviez revenir en arrière et faire de meilleurs choix!Vous vous concentrez suffisamment fort pour remonter le temps etchanger votre destin › 1Vous ne croyez pas qu’une telle chose est possible › FIN30.Lorsque vous appelez Hélène, la meilleure amie de votre sœur, celle-cisemble ravie de vous parler et vous propose de la rejoindre chez elle,le temps qu’elle retrouve l’adresse de Guillaume. Heureuse de pouvoirobtenir ce renseignement aussi facilement, vous vous précipitezjusqu’à son appartement. Lorsqu’elle vous ouvre la porte, vous êtessurprise de la trouver en peignoir. Hélène vous explique qu’elleallait prendre un bain et que si vous acceptez de le partager avecelle, elle vous donnera ce que vous voulez. Ses intentions sontclaires et vous hésitez un moment sur l’attitude à adopter.Vous finissez par accepter sa proposition › 9Vous refusez en vous disant que vous trouverez d’une autre façon lesinformations que vous cherchez sur Guillaume › 22Vous refusez et préférez aller rôder autours de l’immeuble de votresœur dans l’espoir de croiser son fiancé › 1431.Vous enchaînez les maladresses et ratez exprès plusieurs coups, ce quiassure une belle victoire à Guillaume. A la fin du match, vous prenezun air désespéré et partez en traînant des pieds vers les vestiaires.Comme vous l’espériez, Guillaume vous suit en essayant de vousréconforter et il se retrouve bientôt seul avec vous dans le vestiairedésert. Tout en continuant à parler avec lui vous vous déshabillezentièrement comme si cela était naturel pour vous ou n’avait pasd’importance. Il reste bouche bée devant votre nudité et vous nepouvez pas vous empêcher de sourire en constatant que le spectacle lefait bander. Vous lui annoncez que vous allez prendre une douche etqu’il peut se joindre à vous s’il en a envie.. Il ne lui faut paslongtemps pour se décider et vous rejoindre. Immédiatement, vous vousagenouillez devant lui pour lécher sa bite déjà dure sur toute salongueur. Vous gobez ses couilles avec gourmandise avant d’avaler saqueue et de commencer à le pomper de plus en plus rapidement. Sesgémissements ne laissent aucun doute sur le plaisir qu’il prend à sefaire sucer de cette façon. Au bout d’un moment vous vous relevez etmurmurez à son oreille « Prends-moi ! ». Guillaume vous appuie contrele mur, soulève une de vos jambes et vous pénètre vigoureusement. Vousne pouvez pas vous empêcher de pousser des petits cris à chaque foisqu’il vient taper au fond de votre chatte, accélérant peu à peu lerythme malgré l’inconfort de la position dans laquelle vous voustrouvez. Vous haletez tous les deux comme des bêtes en rut et il vousmène rapidement jusqu’à l’orgasme. Il se retire alors e votre chatte,vous retourne contre le mur et vous prend en levrette. Vous sentezqu’il se retient au maximum pour faire durer son plaisir, mais qu’ilest au bord de la jouissance. Brusquement, il sort sa bite et voussentez qu’il éjacule sur votre cul tendu vers lui.Vous prenez le temps de vous laver correctement avant de vousrhabiller et de quitter les lieux avec le sentiment d’avoir fait lepremier pas vers la revanche envers votre sœur › 1032.En colère, vous claquez la porte au nez de Guillaume et allez vouseffondrer sur votre lit froid et vide pour pleurer toutes les larmesde votre corps. Mais le désespoir n’a qu’un temps : vous vousressaisissez et décidez qu’il est temps d’employer les grands moyenspour détruire le bonheur de votre sœur dont vous êtes envieuse. Placeà la vengeance !Vous échafaudez un plan pour faire croire à Guillaume que Julia le trompe › 18Vous reprenez finalement vos esprits et comprenez que cela ne sert àrien de vous accrocher à de faux espoirs › 2933.Oups ! Vous faites semblant de vous prendre les pieds dans un tapis etle contenu de votre verre vient atterrir sur le pantalon de Guillaumeà un endroit très stratégique. Jouant les adorables maladroites, vousvous empressez de vous excuser en lui promettant que vous allezpouvoir facilement nettoyer cette tâche qui orne maintenant sonentrejambe. Vous l’attirez jusqu’à la salle de bain et vous vousretrouvez à genoux devant lui en train de le nettoyer avec uneserviette humide. Vos attouchements ne le laissent pas indifférent etvous sentez grossir sous le tissu une bite de belle taille. Vos gestesse font plus hésitants et, comme Guillaume se laisse faire sans riendire, votre bouche se rapproche de l’objet de votre désir. Il bandeencore plus fort en sentant votre souffle chaud à travers sonpantalon. Vos lèvres se rapprochent, prêtes à embrasser la grossebosse qui déforme l’étoffe… Soudain, la porte s’ouvre et Julia entredans la salle de bain. Votre sœur semble à la fois choquée et furieusede vous trouver dans cette position pour le moins ambiguë, à genoux etla bouche presque collée à l’entrejambe de son fiancé. Elle vousrelève de force et vous gifle en vous traitant de salope. Le ton monteentre vous et les insultes fusent de part et d’autre. Furieuse ethumiliée, vous quittez la soirée en claquant la porte et en vousenfuyant. Tout ceci est tellement injuste : pourquoi devrait-elletoujours avoir tout ce que vous désirez ? › 4434.Vous dites à Guillaume que vous êtes flattée qu’il s’intéresse autantà vous, mais que vous souhaitez que les choses soient vraimentparfaites entre vous et vous lui donnez rendez-vous pour le soir-mêmeà votre appartement. En l’attendant vous installez une ambiance sexy àbase de lumière tamisée, de bougies et de musique d’ambiance et,lorsqu’il arrive enfin, vous l’accueillez en nuisette. Il se jettelittéralement sur vous et tout en l’embrassant fougueusement, vousl’attirez vers votre chambre. Pendant qu’il retire ses vêtements, vousen profitez pour mettre discrètement en route votre webcam, braquéesur le lit. Vous le rejoignez alors et commencez à lécher sa bitetendue vers votre bouche. Vous l’avalez entièrement avec délicejusqu’à ce que ses couilles touchent vos lèvres et vous le pompezvoluptueusement. Vous retirez enfin sa queue de votre bouche pourreprendre votre respiration, avant de venir vous empaler dessus engémissant. Vous chevauchez Guillaume en exagérant vos cris de plaisir,et cela semble l’exciter énormément. Vous lui murmurez au creux del’oreille que vous avez envie qu’il vous prenne sauvagement et ilobéit immédiatement en vous renversant sur le lit. Vous vous retrouvezsous lui, les jambes bien écartées, et il vous baise de plus en plusfort et de plus en plus vite. Vous n’avez même plus besoin de simulertellement ses grands coups de bite vous font du bien. Il vous défoncelittéralement la chatte et ne tarde pas à vous faire jouir violemment.Il continue de la sorte un long moment, démontrant à quel point ilpeut être endurant, avant de se retirer juste à temps pour arroservotre ventre de son sperme. Epuisés par cette séance torride, vousvous endormez serrés l’un contre l’autre…Dès le lendemain, vous avez la preuve que votre plan a fonctionné :Guillaume vient vous voir, désespéré et vous apprend que Julia a rompuavec lui sans lui expliquer pourquoi. Bien évidemment, vous vousgardez bien de lui dire que votre sœur a pu assister en direct à votrepartie de jambes en l’air de la veille par webcam interposée… Vousvous occupez plutôt de le réconforter du mieux que vous pouvez,certaine qu’il sera bientôt tout à vous et que vous partagerez sa vieà jamais ! Mais, hélas, vous ignorez encore combien de menaces et dedéfis votre avenir dissimule !A suivre dans la deuxième partie : « Avarice ».35.En tenue de sport et raquette sous le bras, vous vous présentez àl’entrée deneme bonusu veren siteler du club de tennis où joue Guillaume. Malheureusement vousn’allez pas plus loin que le hall d’entrée : le gardien, un vieilhomme presque chauve et bedonnant qui mate vos seins sans se cacher,vous refuse l’entrée sous prétexte que vous n’êtes pas membre. Vousn’avez d’ailleurs pas les moyens de vous offrir l’inscription, maisvous êtes loin de manquer de suite dans vos idées et vous lui proposezde le sucer s’il vous laisse entrer. Le vieil homme accepteimmédiatement et vous fait passer derrière son comptoir. Vous vousretrouvez à genoux, sa bite devant votre visage. Vous l’embrassez, laléchez et la pompez malgré le dégoût que cela vous inspire et, bienque vous soyez une suceuse talentueuse, vous avez du mal à le fairebander. Enfin, il durcit entre vos lèvres et vous pouvez le sucer enespérant qu’il jouisse rapidement. Il s’avance, vous forçant alors àprendre entièrement sa bite dans votre bouche et accueille plusieurspersonnes comme si de rien n’était pendant que vous lui taillez unepipe bien baveuse à l’abri des regards. Soudain, il se met à gémir,att**** vos cheveux et s’enfonce profondément dans votre gorge où ilgicle plusieurs longs jets de sperme. Il vous force à tout avalerjusqu’à la dernière goutte et ne vous relâche que quand il est sûr quevous n’avez plus rien en bouche. Tenant parole, il vous laisse enfinpénétrer jusqu’aux terrains de tennis où vous apercevez d’ailleursGuillaume ! Celui-ci semble à la fois surpris et ravi de vous voir iciet il accepte tout naturellement de jouer contre vous.Vous faites exprès de perdre pour vous faire consoler › 31Vous jouez pour gagner et impressionner Guillaume › 436.Faisant semblant de se concentrer, comme s’il pouvait lire dans vospensées et savoir ainsi ce que vous cachez sous votre jupe, Guillaumeannonce en souriant « En fait, je pense que c’est une question piègepuisque tu ne portes pas de culotte ». Vous restez ébahie : commenta-t-il fait pour deviner ça ? Devant votre air ahuri et déçu, il nepeut s’empêcher d’éclater de rire et il vous avoue que votre sœur luia dit que vous ne portiez presque jamais de sous-vêtements. Vousentrez alors dans une rage folle, furieuse que Julia révèle ce genrede détails intimes à n’importe qui. Guillaume tente tant bien que malde vous calmer, mais vous n’écoutez pas et vous finissez, parvengeance, par lui apprendre que votre sœur a toujours eu du mal àjouir et que s’il pense le contraire c’est qu’elle doit simuler commeelle l’a toujours fait avec ses précédents petits amis. « Parce quetoi, tu ne simules jamais tes orgasmes ? », vous demande Guillaume,dubitatif. « Non, jamais ! Et si tu veux tester, tu peux ! ». A votregrande surprise, Guillaume vous prend au mot et vous entraîne jusquedans les toilettes du bar. Sans même atteindre une des cabines libres,il vous retourne et vous fait prendre appui contre le lavabo le plusproche. Il retrousse votre jupe, se poste derrière vous et sans plusattendre vous prend en levrette en vous tenant fermement par leshanches. Ce côté un peu sauvage que vous n’imaginiez pas chez lui vousexcite beaucoup et vous mouillez énormément tandis que sa bite vienttaper de plus en plus vite au fond de votre chatte. Vous gémissez tousles deux à l’unisson, sans vous soucier de savoir si l’on peut vousentendre à l’extérieur et vous finissez par jouir en poussant un longcri de plaisir. Guillaume continue quelques minutes à vous pilonneravant de se retirer brusquement et de gicler sur votre cul tendu verslui.Vous prenez le temps de vous laver correctement avant de vousrhabiller et de quitter les lieux avec le sentiment d’avoir fait lepremier pas vers la revanche envers votre sœur › 1037.Le lendemain matin, vous émergez d’un sommeil profond pour vousapercevoir qu’Hélène a déjà disparu. Malgré votre déception, vous nepouvez vous empêcher de sourire stupidement en repensant à la nuit desexe torride que vous venez de passer avec elle. Vous remarquez alorsle petit mot qu’elle a laissé à votre intention sur la table de nuit.Elle vous remercie pour le bon moment que vous lui avez fait passer etvous donne son numéro de portable pour le cas où vous auriez envie deremettre ça. Vous vous promettez de la rappeler rapidement, mais celane vous empêche pas de repenser avec envie au fiancé de votre sœur,qui serait bien mieux assorti avec vous qu’avec cette mégère arroganteet sans cœur. Vous prenez alors la décision de tout faire pourconquérir le beau Guillaume, prête à l’emporter sur votre sœur pourune fois. Mais comment faire pour le séduire ?Vous décidez de jouer les détectives sur internet pour en apprendreplus sur lui › 22Vous rôdez autour de l’immeuble de votre sœur dans l’espoir de croiserGuillaume › 14Vous téléphonez à Hélène pour lui demander ce qu’elle sait sur lui › 3038.« Tu sais que tu aurais mieux fait de sortir avec moi, plutôt qu’avecma sœur : je suis un bien meilleur coup au lit que Julia ». A peineavez-vous prononcé ces paroles que vous le regrettez, certaine queGuillaume va mal le prendre. A votre grande surprise, il éclate derire et vous demande en quoi vous seriez meilleure que votre sœur.Très sérieusement vous répliquez que vous feriez absolument tout cequ’il veut et que vous n’avez aucun tabou sexuel. Devenant sérieux àson tour il vous lance sur un air de défi « Prouve-le-moi ! » et, sanstrop savoir comment, vous vous retrouvez nue dans le lit de Guillaume.Vous vous positionnez à quatre pattes en lui présentant votrepostérieur et vous lui proposez crânement d’utiliser le trou qu’ilveut. Secrètement, vous espérez quand même qu’il n’osera pas voussodomiser, car vous ne l’avez encore jamais fait et vous avez un peupeur de craquer et de lui montrer que vous n’êtes pas aussi libérée etexpérimentée que vous voulez bien le laisser entendre. Heureusementpour vous il opte pour une bonne levrette. Il bande fort et remplivotre chatte en vous faisant gémir bruyamment. Il vous baise sur unrythme soutenu en claquant régulièrement votre cul et en vousinsultant copieusement, ce qui a toujours le don de vous exciterprodigieusement. Il vous tient par les cheveux, sa bite tapant de plusen plus vite et de plus en plus fort au fond de votre chatte. Vousvous doutez qu’il a rarement l’occasion de se lâcher autant avec votresœur et qu’il prend beaucoup de plaisir à vous dominer. Au moment oùvous atteignez l’orgasme en criant, il se retire et vous retournebrusquement sur le dos. Les cuisses grandes ouvertes vous subissez ànouveau ses assauts sauvages tandis qu’il joue avec vos seins, pinçantet mordillant vos tétons durcis par l’excitation. Juste avant dejouir, il se retire de votre chatte à nouveau et vient giclerabondamment sur vos seins et votre visage en grognant de satisfaction.Epuisé par tous ses efforts il roule sur le côté du lit et s’endortdoucement contre vous. Satisfaite, vous quittez le lit discrètementpour aller vous nettoyer rapidement, puis vous quittez l’appartementavec le sentiment d’avoir planté la première graine de votre futurerevanche sur votre sœur › 1039.Lorsque, quelques jours plus tard, vous croisez Guillaume, celui-civous avoue que son ami Bruno lui a parlé de vous en des termes plusqu’élogieux. Vous ignorez ce que votre amant calamiteux d’un soir a puinventer, mais le résultat est là : Guillaume semble s’intéresservraiment à vous. Il vous fait même comprendre qu’il a envie de coucheravec vous !Vous sautez sur l’occasion et acceptez immédiatement sa propositionavant qu’il ne change d’avis › 43Vous décidez de ne pas brusquer les choses et réfléchissez commentfaire pour que la situation tourne totalement à votre avantage › 3440.Vous faites semblant de lâcher votre tasse au moment où vous alliez laporter à votre bouche et vous réussissez à vous faire une grosse tâchede café à hauteur du sein droit. Guillaume se précipite pour vousaider et éponge le liquide à l’aide de son mouchoir. Ses gestes sefont plus hésitants au fur et à mesure qu’il comprend que ce contactvous excite autant que lui. Vous le prenez alors par la main etl’entraînez dans les toilettes pour qu’il vous « aide à vous nettoyer». En fait, vous espérez bien qu’il acceptera de vous salir un peuplus… Vous entrez avec lui dans la première cabine libre et aussitôtvous vous retrouvez à genoux, sa belle bite devant votre visage. Vousla léchez lentement avant de sucer ses couilles, puis vous engouffrezsa queue et vous vous appliquez à lui offrir une magnifique gorgeprofonde. Vous tenez le rythme qu’il vous impose aussi longtemps quepossible avant de vous retirer en toussant et laissant échapper unlong jet de salive. Guillaume s’assoit alors sur les toilettes et vousdemande de venir sur lui. Vous vous empalez avec grand plaisir sur sabite en gémissant. Vous montez et descendez de plus en plus vite enpoussant de petits cris jusqu’à ce que vous atteignez l’orgasme. Vousvous positionnez à nouveau devant lui à genoux et vous recommencez àle sucer à fond. Il ne tarde pas à gicler abondamment et vous avalezconsciencieusement son sperme jusqu’à la dernière goutte. En vousquittant, il vous glisse qu’il aura plaisir à reprendre un café avecvous dès que vous en aurez envie et vous vous dites que vous êtes bienpartie, pour une fois, pour l’emporter sur votre sœur › 1041.Guillaume accepte de vous suivre à l’écart sur le balcon pour fumerune cigarette, tout en vous avouant que votre sœur n’apprécie pas dele voir fumer et essaye de le convaincre d’arrêter par tous lesmoyens. Vous lui promettez d’un air complice de garder son secret etcela le fait rire. Vous bavardez un long moment tous les deux et unecertaine connivence s’installe entre vous. Malheureusement, ce momentintime se termine et vous retournez vers les autres invités, perduedans vos pensées. › 4442.Vous prenez contact sur internet avec Greg, un des amis de Guillaume.Après plusieurs échanges de messages dans lesquels vous ne cachez pasque vous avez des vues sur le fiancé de votre sœur, il accepte de vousaider à condition que vous exécutiez pour lui un petit strip-tease parwebcam interposée.Vous acceptez. Après tout cela ne vous coûte rien › 6Mal à l’aise à l’idée de vous exhiber devant un inconnu, vous refusezet préférez essayer de retrouver Guillaume à son club de tennis › 35Ou bien vous partez à la recherche du cadeau idéal pour lui › 343.Vous acceptez immédiatement sa proposition et vous l’emmenez jusqu’àchez vous. Il semble très excité et pressé d’arriver à ses fins. Vousvous déshabillez mutuellement en vous embrassant avec passion et, unefois dans la chambre, il vous jette littéralement sur le lit, puisvient se placer à vos côtés. Il guide fermement votre bouche vers sabite et vous le sucez avidement en produisant de gros bruits desuccion. Il finit par se retirer et en profite pour vous biffler àplusieurs reprises. Il vous positionne à quatre pattes sur le lit etvous pénètre en levrette sans plus attendre. Il s’enfonce de plus enplus vite dans votre chatte trempée en vous tenant fermement. Vousêtes surprise mais excitée lorsqu’il commence à claquer votre cul enrythme avec ses puissants coups de boutoir. Vous gémissez et haletezde plus en plus fort jusqu’à ce qu’il vous fasse jouir. Il ne s’arrêtepas pour autant et continue à vous pilonner pendant un long moment.Soudain, il se retire de votre chatte et arrose votre dos de sonsperme. Epuisée, vous restez affalée sur le lit pendant que Guillaumese lève et commence à ramasser ses vêtements. « Tu n’es pas obligé departir si vite, tu sais », minaudez-vous. Il vous répond froidement «Pourquoi je resterai, maintenant que tu m’as donné ce que tu donnes àtous les mecs ? » Vous comprenez qu’il vous prend pour une fillefacile, sans doute suite à ce que lui a raconté son ami Bruno. Et vousavez beau protester et tenter de lui expliquer que vous n’êtes pascomme il l’imagine, rien n’y fait et il vous repousse. Il sembleraitque votre sœur ait une fois de plus remporté la compétition qui vousoppose depuis toujours… Si seulement vous pouviez revenir en arrièreet faire de meilleurs choix !Vous vous concentrez suffisamment fort pour remonter le temps etchanger votre destin › 1Vous ne croyez pas qu’une telle chose est possible › FIN44.Vous dormez peu et mal au cours de la nuit qui suit cette soiréedésastreuse, mais au matin vous prenez une grande décision : Juliavous a lancé son bonheur et sa réussite au visage pour la dernièrefois ! Vous allez enfin vous venger de sa réussite insolente etarrêter de vivre dans son ombre en séduisant son fiancé et endétruisant ses projets de mariage.Vous décidez de jouer les détectives sur internet pour en apprendreplus sur Guillaume › 22Vous rôdez autour de l’immeuble de votre sœur dans l’espoir de le croiser › 14Vous téléphonez à Hélène, la meilleure amie de votre sœur, pour luiextorquer quelques informations › 3045.Pendant que vous bavardez de choses et d’autres, vous en profitez pourvous rapprocher petit à petit de Guillaume sur le canapé où vous êtesassis tous les deux. Vous riez un peu trop fort à ses plaisanteries,buvez la moindre ses paroles, ouvrez de grands yeux captivés et battezdes cils. Vous en profitez aussi pour remonter un peu votre jupecourte vers le haut de vos cuisses et attirez son attention vers votredécolleté plongeant qui ne laisse aucun doute sur le fait que vous neportez pas de soutien-gorge. Près de lui, vous sentez son trouble… etconstatez qu’une forte érection se développe dans son pantalon ! Il selaisse faire en rougissant quand vous posez une main légère sur sonentrejambe « Hé bien je te fais de l’effet on dirait. Tu n’as pashonte de bander comme… Hummm ! Comme un taureau devant moi ? Mais jesuis une gentille fille tu sais et je ne vais pas te laisser dans cetétat ! » Vous déboutonnez son pantalon et plongez la main dans sonboxer pour en extraire sa bite bien dure. Agenouillée devant lui, vousembrassez son gland avant d’y déposer un petit coup de langue qui lefait gémir. Vous le prenez alors directement en bouche et aspirez saqueue en jouant doucement avec ses couilles bien pleines. Votre langueagile le lèche à l’intérieur de votre bouche pendant que vous lepompez à fond. Renversé en arrière sur le canapé et les yeux fermés,Guillaume profite pleinement de la fantastique fellation que vous luioffrez. Prenant une profonde inspiration, vous gobez sa biteentièrement, l’avalant jusqu’au fond de votre gorge. Vous hoquetez etvous vous étouffez un peu sur son membre, mais vous tenez bon etcontinuez à le sucer entre deux gargouillis. Lorsque vous le sortez devotre bouche pour respirer à nouveau, un long filet de bave relie sabite à votre bouche. Vous branlez alors Guillaume vigoureusement enface de votre visage, bouche ouverte et langue sortie. Il ne tarde pasà éjaculer en gémissant et vous prenez son sperme dans la bouche, surle visage et les cheveux…Quand vous revenez de la salle de bain où vous vous êtes refait unebeauté, il s’est rhabillé, mais semble encore sous le choc. Au momentde le quitter, il vous remercie pour l’avoir sucé comme il ne l’avaitjamais été et vous prenez ce compliment comme la première pierre devotre revanche sur votre sœur › 1046.De retour chez vous et après plusieurs verres de vin pour vous faireoublier cette désastreuse soirée, l’inspiration vous gagne et vousavez une idée « géniale » pour parvenir à conquérir Guillaume.Vous échafaudez un plan pou lui faire croire que votre sœur le trompe › 18Vous décidez de leurrer Guillaume en lui faisant croire qu’il coucheavec Julia, alors que c’est avec vous qu’il sera › 1947.Visiblement plus amusé que choqué par votre comportement et le défique vous lui lancez, Guillaume accepte de jouer à condition qu’ilpuisse vous imposer un gage s’il devine juste.Contre toute attente, Guillaume gagne ce pari › 36Il n’a aucune chance de gagner, vous le savez pertinemment ! › 1748.Vous giflez Greg, furieuse d’avoir été prise pour une fille facile.Vous descendez de sa voiture et finissez la route à pied. Lorsque vousfinissez par arriver à destination, la fête dont il vous parlait batdéjà son plein et il vous un long moment avant de retrouver Guillaume.Il semble surpris de vous voir, mais engage tout naturellement laconversation avec vous, curieux de savoir ce que vous faites ici.Vous lui avouez que vous êtes venue pour lui › 7Vous prétextez avoir été invitée par des amis sans savoir qu’il seraitlà lui aussi › 2749.Guillaume semble ravi de votre proposition et quelques instants plustard vous vous trouvez attablée dans un bar avec lui dans un recoin àl’abri des regards. Vous bavardez de choses et d’autres en évitantsoigneusement le sujet de votre sœur : pour quelques instants encoreGuillaume est tout à vous, mais comment faire pour prolonger ce momentet commencer sérieusement à lui faire comprendre que vous avez enviede lui ?Vous lui faites du pied avec insistance sous la table › 23Vous jouez les maladroites et renversez votre tasse sur vous dansl’espoir qu’il se précipite à votre aide › 40Vous vous comportez comme une vraie allumeuse en le mettant au défi dedeviner la couleur de votre petite culotte sous peine d’avoir un gagede nature sexuelle › 4750.Vous vous retrouvez donc devant la porte de l’appartement deGuillaume. Le cœur battant vous sonnez et, s’il semble surpris de vousvoir lorsqu’il vous ouvre, il ne paraît pas mécontent de vous trouverlà. Il vous fait entrer et vous demande ce qui vous amène chez lui àcette heure.Vous jouez les ingénues pour le séduire › 45Vous allez droit au but et vous le défiez de coucher avec vous › 38Vous faites semblant de pleurer sur votre sort pour l’apitoyer › 16

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*