Comment j’ai offert Laure à mon homme

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Comment j’ai offert Laure à mon hommeJ’entre dans le hammam, mon cœur bat à mille à l’heure, je tremble de peur et d’excitation. Je les distingues à peine à travers cet épais brouillard. Je me pose à bonne distance et ouvre grand mes oreilles. Pendant de longues secondes je n’entend rien, ma présence sembles les perturber. Puis, des sons arrivent à moi, d’abords à peine perceptible puis plus intenses. Mon cœur s’arrêta de battre. Sans même bouger le moindre muscles, je sens mon sexe s’humidifier puis littéralement dégouliner de cyprines. J’entends un léger cris étouffé. Il n’y a pas le moindre doute mon mari baise avec à mon amie Laure….N’en pouvant plus, je sorte rapidement pour aller au toilette. Un doigt et 2 min me suffiront pour atteindre un orgasme d’une rare intensité…Revenons en arrière, je présente je m’appelle Marie, j’ai 30 ans, je suis en couple depuis 6 ans avec Marc. Mon mari, vous a récemment compté sa petite aventure coquine avec une de mes amies Laure ( http://xhamster.com/user/bibimarc/posts/361910.html ). Mais, il y a beaucoup de choses que vous ignorez, maintenant à moi de prendre la plume (désolé pour l’orthographe) pour vous raconter pourquoi j’ai décidé d’offrir Laure à mon homme. Physiquement, je puis plutôt petite 1m55 et mignonne selon les dire de mon mari, mais comme beaucoup d’homme je suis certain qu’il a d’abord flashé sur mon 95D. Malgré ma timidité c’est moi qui fait le premier pas vers lui, et je dois le dire je ne le regrette pas. On est un couple « classique » et absolument pas libertin. Je sais que mon homme est encore très amoureux de moi, je dirais même comblé. Moi en revanche je sens le désir s’estomper au fils du temps, non pas que mon mari ne me fasse pas jouir mais une certaine routine c’est installé et cela commence à me peser. Il y a quelque semaine, je traînais sur FB et je ne sais pas pourquoi j’ai tapé le nom d’une vielle amie, Laure. On c’est rencontré sur les bancs de la fac et on est très vite nous devenue amie. Laure est tout l’inverse de moi au niveau caractère, elle est impulsive et expansive alors que moi je suis de nature réservé et réfléchie. En revanche, physiquement, nous sommes du même gabarie, mis à part pour la poitrine, Laure a en effet des attributs rares (100E) qui ne laisse personne indifférent. Bref, à cette époque, j’en étais qu’au commencement de ma vie sexuelle et je dois dire que ce n’était pas terrible contrairement à Laure qui allait de conquête en conquête. Sous son impulsion, elle m’a fait sortir de ma coquille et permis de me libérer un peu plus sexuellement. Et puis il y a eu ce soir glaciale de décembre où nos corps se sont réchauffé pour ne faire qu’un… Bien intéressante, cette expérience fus unique et personne ne le sus pas même mon mari. Les années de fac continuèrent, puis progressivement Laure et moi avant pris des chemins différents et l’on c’est finalement perdue de vue…. Me remémorant ses quelques doux souvenirs, j’ai décidé de la recontacter. En un rien de temps elle m’a répondue chaleureusement et je sentie que le feeling entre nous deux était toujours présent. De fils en aiguille, je l’ai invité à la maison boire l’apéro un soir pour ce remémorer le bon vieux temps et lui présenter l’homme de ma vie.Elle arriva le soir de l’apéro avec güvenilir bahis un petit ballot de chocolat. Je l’observais rapidement sur le pas de la porte, elle était vêtue d’une jupe noir comme moi et d’un petit haut blanc classique mais elle était toujours aussi mignonne. J’ai commencé par lui présenter mon mari, puis après quelques banalités, nous sommes allés nous poser dans le canapé avec pour l’occasion du champagne. Comme deux vielles amies nous avons commencé à papoter laissant mon mari un peu à l’écart. Celui-ci ne tardas pas à s’éclipser, et oui c’est encore une de ces soirées foot avec ses potes.Une fois mon mari parti, moi et Laure avons continué de papoter et de boire du champagne. Elle m’a raconté sa vie, c’est amour multiple, abordant au passages des détails torrides. Laure a toujours était comme cela avec moi pleine, entière, sans tabou. Au travers de ses récits, j’avais l’impression d’avoir en face de moi une déesse du sexe, capable de mettre plusieurs hommes ou femmes à ses pieds. Et plus je l’écoutais et plus une douce chaleur agréable m’envahissait. Laure exerçais sur moi une sorte de fascination, mon couple était bien morne à coté de sa vie sexuelle !La bouteille de champagne continuais de descendre et nous de rire de plus belle. De moins en moins inhibé, j’ai commencé à parler de moi et de mon mari et à dévoiler notre vie sexuelle sans gêne mais en omettant ma lassitude. J’ai lui ai dit comment son sexe m’emplissais entièrement, des merveilleux orgasmes qu’il me procurait et de sa façon incomparable de m’enculer. Laure fut stupéfaite de m’entendre dire cela. Elle n’aurait jamais crue possibles que je sois capable de faire çà. Elle fut un peu moins étonné quand je lui ai expliqué que je n’avalais pas et que ce serais à tous jamais non. Elle me sortie alors milles arguments pour me faire changer d’avis, elle qui adorait cette pratique. En plaisantant, elle ce mis à plaindre mon mari et me dit que si je ne lui faisait pas cela elle s’en chargerais avec plaisir. Je lui rétorqua en rigolant qu’il était ma propriété. Pourtant, je me sentie très humide à l’évocation de cette seule idée. Laure perçue mon trouble et s’en amusas de longues minutes en me détaillant avec un grand sourire comment elle prendrais mon homme et le ferais jouir dans sa bouche avant d’avaler son sperme jusqu’à la dernière goûte. Plus elle me taquinais et plus ma culotte devenais trempé. Je ne comprenais pas pourquoi j’étais dans un tel état d’excitation, dans un autre monde. Es l’alcool, Laure ou mon mari, impossible de savoir. Sous les descriptions de plus en plus salace de Laure, je me mis à fermer les yeux et imaginer la scène. Ma main sur ma cuisse remontât d’elle même, puis ce dirigea sous ma jupe avant de finir sur ma culotte. Laure arrêta de parler, j’ouvris les yeux et retira subitement ma main de mon entre jambe. Tous en réajustant ma jupe gênais.« Désolé, j’ai un peu trop abusé du champagne » dis-je en m’excusantLaure eu alors un grand sourire, se colla à moi, posa une main sur ma cuisse et me murmura :« Ça t’excite de me savoir avec ton mec, avoue ! »Je hochais mécaniquement la tête en signe d’approbation.Elle continua en me disant « alors voici la suite » toute en plaquant sa main avec force sur ma culotte. J’étais dans türkçe bahis un tel état d’excitation que je me suis laissé faire. Laure continua son épopée imaginaire avec mon mari. Elle me détaillas comment elle le sucerait, comment elle se ferait prendre encore et encore par derrière. Je fermais yeux, sentis les doux va et viens de sa main sur ma culotte trempé de cyprine. Puis délicatement, je sentis ses doigts écarter ma culotte et s’introduire en moi. Je n’ai pue refréner un petit crie. Tout en me parlant, elle accéléra le mouvement, mon entre jambes était trempé, je dégoulinais littéralement de plaisir.Laure continua ce petit jeu encore et encore, jusqu’à qu’un orgasme puissant traverse mon corps. J’ouvris les yeux, Laure me regarda, puis sans un mots m’embrassa langoureusement. Nos visages se séparèrent, Laure avec un grand sourire me traita de petite coquine qui cache bien son jeu et me questionna longuement sur cette soudaine excitation. Aucun réponse ne sortie de ma bouche, peut être car moi même je ne savais pas…Peu de temps après Laure dû partir en me remerciant pour cette belle soirée. Pour ma part, je suis allé me coucher encore ivre. Ma nuit fus très agité, entre alcool et rêve érotique de voir Laure et Marc baisser ensemble. Je me réveillas tôt, mon homme à coté de moi en train de dormir, il est beau comme au premier jour. Je me colla à lui, mon esprit rejeta toutes idées de partage. Il était à moi et moi seuls. Mais la graine avait été planté, et de jour en jour l’idée de voir Laure se faire prendre par mon mari devenais de plus en plus forte. J’imaginais ses énormes seins ballottant sous les coups de butoir de mon mari encore et encore pendant que je faisais l’amour avec lui. Bizarrement, le sentiment de lassitude qui avait germé en moi c’était estompé. Un nouveau fantasme en moi était née, et comme beaucoup de fantasmes je pensais que celui-ci resterais qu’une chimère…Ce fut une réelle surprise quand Laure sonna à la porte ce vendredi midi. Du fait de la forte chaleur, elle c’était habillé légèrement d’une jupe en jeans très courte avec un haut très décolleté. Cette fois mon mari fus fort troublé, d’humeur badine je décidais donc de jouer un peu avec lui en invitant Laure pour le déjeuner et lui demanda de préparer un petit barbecue. Pendant ce temps je parla un peu avec Laure lui disant que sa tenue avais eu un grand effet sur mon mari et que je voulais un peu le chauffer avant d’aller aux thermes. En signe d’approbation, elle se mis à rire et souleva sa petite jupe me présentant de la sorte son imberbe nudité. Pour tout dire, cela ne me laissa également pas indifférent…Une fois le repas commencé, moi et Laure avons très vite parlé de choses très coquine. Ce qui sembla avoir un certain effet sur mon mari distinguant même une légère bosse dans son short. Ce repas fus très agréable, mais je voulais continuer à titiller mon mari et proposa à Laure de venir avec nous aux thermes. N’ayant pas de maillot de bain je décidais de lui en prêter un. Nous sommes alors montaient toutes les deux dans la chambre conjugale. Je sortie de ma commode différents maillots de bain pour que Laure choisisse le plus adapté à son corps. A ma grande surprise, Laure se déshabilla devant moi pour essayer ces bouts de tissus. güvenilir bahis siteleri Nue, elle était à croquer. Je lui reparla de notre petit jeu et lui parla de l’érection de mon homme sous son short. Elle m’avoua avec un grand sourire qu’elle avait également vue cela et que s’il avait était célibataire elle lui aurait sauté dessus pour le sucer… A ce moment le temps s’arrêta… Depuis notre dernière rencontre je n’avais cessé de fantasmer de voir Laure avec mon mari. Mon cœur s’accéléra et mon sexe se mis à s’humidifier. Que devais-je faire ? Offrir mon homme à Laure et réaliser mon fantasme, moi la sainte ni-touche pourrais-je le supporter. Une multitude de questions cognèrent dans ma tête, avant que Laure me sorte de ma léthargie et me présenta le maillot qu’elle avait choisis. Bien sur ce qu’elle avait trouvé de plus confortable était le plus excitant pour la vue d’un homme.Une fois en voiture, je me laissais aller à la rêverie et fermais les yeux. Mon mari me caressa alors la jambe doucement de longue minute. J’ouvris les yeux, je regarda mon homme conduire, il avait un grand et beau sourire. Ma décision était prise…Arrivé aux thermes, j’embrassais longuement Marc qui alla après ce changer dans le vestiaire des hommes, tandis que moi et Laure sommes allés dans celui réservé aux femmes. Laure se déshabilla, pour la troisième fois aujourd’hui je pouvais admirer son beau petit minou. Mon cœur s’accéléra, mes mains devinrent moites, ce que je m’apprêtais à dire allais surement changer ma vie : « Laure…je t’offre mon mari ! »« Quoi ! » me répondis instantanément Laure.« S’il te plaît, baise mon mari ! Fait le comme tu m’as dis l’autre jour… »« Mais tu es folle ! Me coupa t-elle sèchement. Tu te rends compte de ce que tu me demande. »« Oui, je sais… Je regarda alors Laure droit dans les yeux et lui avoua la lassitude sexuel dans laquelle je me trouvais. J’ai vidé mon sac. Une fois finie un silence s’installa entre nous deux puis Laure repris :« Ok, j’accepte mais je te préviens moi j’avale ! »Nous éclatèrent toutes les deux de rires. L’affaire était entendue, Laure avait sentie mon désarrois. Puis, je lui expliquais nos petites habitudes dans ces thermes et notre préférence pour le hammam pour les câlins. Laure m’écouta avec attention mais aussi visiblement une forte excitation.Une fois finie, elle s’approcha de mon visage et m’embrassa délicatement et me glissa un petit message dans l’oreille « Allons jouer un peu avec ton homme… »Une fois sortie du vestiaire, on a retrouvé mon mari. Laure et moi avons alors commencé à nous caresser sous l’eau. Au fur et à mesure, je voyais le visage de mon mari rougir sous l’excitation. Il était à point…Quand il vint nous dire qu’il allait au sauna, je regarda Laure droit dans les yeux. Je me penchais sur son oreille et lui glissa « il est à toi ! »Sans un mots elle me donna un de ses merveilleux sourire et partie rejoindre mon mari.Je nagais encore quelques minutes avant de me diriger vers le sauna, puis vers le hammam. Plus j’avançais et plus mon cœur tapais dans ma poitrine. La suite vous la connaissais…Je n’ai pas besoin de vous dire à quelle point mon mari fus heureux de cette expérience. Néanmoins de retour à la maison je lui précisa la nature unique de ce cadeau et mes motivations. Un fois dans notre lit conjugale, nous avons baisé comme rarement. Visiblement ce petit cadeau nous a fait du bien à tous les deux, peut être devraient ton nous ouvrir d’avantage ? J’en parlerais à Laure au nouvelle ans 😉

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*