Ma sortie a la soirée de Prisca le 15 décembre 201

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ma sortie a la soirée de Prisca le 15 décembre 201Je me suis inscrite assez a l’avance a cette soirée et j’ai passé la semaine qui précédait a faire des emplettes pour parfaire mon look (bas résille, maquillage, etc).pour être vraiment tranquille, j’ai réservé une chambre d’hôtel à deux pas du dreams studio et je m’y suis rendue assez tôt en fin d’après-midi pour bien prendre le temps de me préparer; le début de la soirée était prévu à 20h30.j’ai pris tout mon temps pour me laver, m’épiler intégralement, me maquiller, et me lubrifier de partout.je me suis ensuite habillée avec mes habits de femelle pour la soirée : combinaison résille noire, minuscule string noir, robe noire très légère et très courte, et je me suis mise ma cage de chasteté et je me suis introduit mon plug. J’ai mis mon collier et j’ai mis une écharpe autour du cou pour le cacher.ne pouvant directement sortir de l’hôtel en femelle, sur ma tenue, j’ai enfilé un vieux collant et j’ai mis ma longue veste-pull en la remontant au niveau de mon ventre. en sortant de l’hôtel, j’étais habillée comme un sportif soft (avec mes petites baskets) et dans mon sac, j’avais ma perruque blonde, mes talons et quelques ustensiles nécessaires (gel, capotes, tenue de rechange).Une fois dans la rue, j’ai rapidement trouvé un coin sombre, j’ai déroulé ma veste-pull jusqu’aux genoux, j’ai enlevé mon collant de sport, j’ai mis mes talons et j’ai mis ma coiffure. j’étais prête en 2 minutes.j’ai tranquillement poursuivi mon chemin jusqu’au dreams studio en prenant bien mon temps, en me délectant de me promener en femelle dans la rue et prenant du plaisir à chacun de mes pas.je suis arrivée à la soirée dans un état d’excitation assez avancé, j’ai déposé mon sac et ma veste-pull au vestiaire et je me suis entrée dans le club.je suis allée commander un verre au bar puis je suis allée m’asseoir sur un fauteuil dans la salle principale. j’ai commencé à boire doucement ma boisson tout en prenant la température du lieu et en m’imprégnant de l’atmosphère ambiante…au bout d’un court moment, un premier homme, André, d’un certain âge, est venu s’asseoir a côté de moi. on a commencé à discuter avec moi, il m’a beaucoup complimenté puis il m’a laissée tranquille et est parti ailleurs. un premier contact avec beaucoup de tact et d’élégance, j’ai beaucoup apprécié…j’ai continué à siroter mon verre un petit moment mais la curiosité et l’excitation m’empechaient de tenir en place… je me suis levée et je me suis dirigée d’un pas mesuré vers la zone en sous-sol. arrivée là, je découvre qu’il y a beaucoup de monde, beaucoup d’hommes, que ça tourne pas mal et que ça baise beaucoup.je tourne un moment, avec bursa escort mes talons et ma tenue de pute, les hommes m’effleurent, me touchent, me caressent, m’att****nt même par la main ou par le cou pour m’attirer dans un recoin mais je ne me laisse pas faire, je veux encore apprécier, faire la belle effarouchée, continuer à faire grimper mon excitation mais aussi celle des hommes présents… je continue à déambuler ainsi lorsque, dans une impasse, un homme me coince contre un mur, il me fouille directement sans ménagement, sort son sexe et me le fait toucher… je pensais le repousser comme les autres mais ce n’est pas possible, ses arguments sont infaillibles: il a un sexe énorme, gonflé de désir, dur et doux à la fois, je le parcours avec mes doigts, je le caresse, je ne peux pas résister, je me baisse très vite pour le prendre dans ma bouche, je l’enfourne au maximum, ma bouche devient de plus en plus baveuse, je salive comme jamais et je continue à le sucer bien profond, bien à fond, pour qu’il apprécie au maximum…il continue à me caresser la nuque, les cheveux, mon visage mais je veux plus; je me relève et j’enlève ma petite robe noire satinée et il me découvre dans ma combinaison résille noire, mon sexe encagé et mon plug en place, je redescends pour continuer à le sucer bien profondément… au bout d’un moment, il se relève, continue à m’explorer, me tourne, me fouille de partout, joue avec mon plug, je sens qu’il veux me prendre, je me laisse faire, j’enlève doucement mon plug, je me lubrifie copieusement mon orifice, mais au fond de moi je me dis qu’il va essayer de me prendre mais que ça ne passera pas parce que son sexe est trop gros… je suis excitée comme jamais, je prends son sexe, je le positionne à l’entrée de mon anus, et je lui dis de me laisser me pénétrer avec son sexe, je m’empale littéralement, lui ne bouge pas, il se laisse faire mais reste toujours aussi dur et gonflé. a ma surprise, très vite, il est au plus profond de moi, il commence à bouger doucement au début, puis de plus en plus vite, il me baise comme une femelle, je couine de plaisir, des hommes se sont arrêtés et regardent la scène, ça fait monter mon excitation, celle de mon partenaire aussi, il jouit très vite au fond de moi, ça me fait énormément plaisir, j’adore donner du plaisir aux mâles, j’adore les faire jouir… il sort et je reste là, pantelante, toute tremblante de l’onde de plaisir qui s’est installée en moi et qui me parcourt constamment…au bout d’un certain moment, je me ressaisis, je remets ma robe et je remonte péniblement pour revenir dans la grande salle du haut. je récupère mon verre et je vais m’asseoir.Cela fait plusieurs bursa escort bayan minutes que je suis assise à me remettre de mes (premières) émotions qu’une copine, Candy, vient s’asseoir à côté de moi et nous commençons à discuter toutes les deux tranquillement… je lui parle de mes expériences multiples, de mon vécu dans les soirées parisiennes et dans les grandes villes, elle est surprise que j’en parle aussi naturellement, elle apprécie. Je lui raconte ce que je viens de vivre au sous-sol juste avant de faire sa connaissance, ça l’enchante. On papote, on regarde la salle, les personnes présentes, on échange nos impressions sur le lieu et sur l’atmosphère.Elle me propose qu’on descende ensemble, elle part en premier, je la suis quelques minutes plus tard, je la retrouve en bas, elle déambule comme moi, on se croise, on se recroise, on échange des sourires complices puis elle part de son côté et je continue à explorer ce lieu tranquillement. Au bout de quelques instants, je remarque qu’André, le premier homme qui était venu me parler, est là lui aussi. Il commence à s’approcher de moi, à continuer à me complimenter, à m’effleurer, à me caresser, il est vraiment très agréable, j’apprécie beaucoup sa compagnie, son charme et son tact, je ne suis pas au bout de mes surprises, il continue à me caresser, à m’explorer, je me retrouve très vite contre un mur à me laisser faire, il m’embrasse, je me laisse aller, d’autres hommes se joignent à lui, plein de mains me parcourent de partout, j’enlève ma robe pour leur permettre de me toucher de partout, je leur demande de me pincer et de me lécher les tétons, je ne le dis pas deux fois, deux hommes en même temps sur moi, une bouche sur chacun de mes tétons, je suis dans un état d’extase, ils lèchent, sucent, pincent, mordillent mes tétons, qui eux aussi, ont totalement perdu toute retenue, ils pointent comme jamais et ça me rend folle… des mains continuent à me toucher, à me fouiller de partout, des doigts m’explorent aussi, j’adore.Tout en continuant à m’explorer, André sort son sexe, que je découvre enfin… quelle surprise ! il est énorme, encore plus gros que celui de mon premier amant, je ne peux me retenir, je glisse sur mes genoux et je le prends à pleine bouche, je m’applique pour le prendre à fond, je veux qu’il comprenne qu’il m’excite au plus au point, je veux qu’il comprenne que je veux lui montrer que je suis une bonne femelle bien soumise à sa puissance de mâle, je veux l’exciter encore plus que je ne le suis, il se laisse faire, je le suce en salivant comme jamais, gorge profonde sur gorge profonde, je suis en limite de jouissance, je me relève, je l’att**** par le görükle escort sexe et je l’entraîne dans un recoin, je me retourne et je lui dis que je veux qu’il me baise, il commence à m’explorer l’anus avec ses longs doigts et me dit que ça ne passera jamais, que je suis trop étroite, j’insiste, je lui dis que je me suis déjà faite baiser ce soir par un mâle très bien doté et que ça passera, je n’en suis pas complètement convaincue mais j’ai trop envie. Il se laisse faire, je fais comme avec le premier, je lui prends le sexe, je le présente à l’entrée de mon orifice et je m’empale doucement sur son membre, je suis surprise, il est très vite au fond de moi, en butée avec ses abdominaux contre mes fesses, je lui dis de commencer à bouger, il commencer doucement au début puis de plus en plus vite, il me ravage, il me baise copieusement, il ne s’arrête plus, je lui dis de continuer, de ne surtout pas s’arrêter, je n’ai pas besoin de lui demander deux fois, il s’applique, il me baise avec méthode, je suis déjà chancelante, pantelante d’excitation, j’ai même commencé à caresser mon ridicule clito encagé, je me branle doucement pendant qu’il me défonce le cul, je le sens se tendre, il jouit au fond de moi, je lui demande aussitôt de ne pas se retirer, de continuer à me labourer le cul, mon plaisir monte, très vite je me répands sur le sol à travers ma cage, je ne tiens plus débout, je vais m’asseoir, je reprends mes esprits, je suis assaillie de bouffées de chaleur, j’attends un long moment avant de pouvoir marcher normalement, mes jambes tremblent, je suis ruisselante de transpiration, j’ai chaud.Après m’être ressaisie, je me dirige à nouveau vers la grande salle, je remonte difficilement l’escalier, je croise des hommes amusés et excités de me voir dans cet état, ils doivent se dire que je viens de bien en prendre pour mon grade… je retourne m’asseoir sur un fauteuil, je continue à essayer de reprendre mes esprits mais mon corps ne me répond pas, il est encore parcouru de longues vagues de plaisir… Je me sens repue de plaisir, je ma ressaisis, je rassemble mes dernières forces et je reviens à mon hôtel, comblée…Je prévois de revenir à la soirée de prisca prévue le 16 février prochain (j’arriverai vers 22h00 au plus tard), et j’espère que beaucoup de mâles viendront m’y retrouver car je veux veux me faire prendre par plus de queues, je veux me faire encore plus copieusement baiser. Pour me reconnaître, ce sera facile, je serai comme sur mes photos.Je compte vraiment venir: j’ai déjà réservé une chambre d’hotel porte de Montreuil, à quelques centaines de mètres du dreams studio.J’espère qu’un couple me contactera pour me rejoindre dans la nuit (il faut que j’écrive le récit de ma dernière rencontre avec un couple, j’étais en “fille”, on a passé un moment merveilleusement excitant pour tous et toutes, et je meurs d’envie de revivre cette expérience…)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*