Ondes sensuelles – 6

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ondes sensuelles – 6Un grand merci à tous mes lecteurs pour les commentaires et votre soutien sur mes derniers textes !Voici la suite des aventures de Claire la jeune étudiante bi…Allongée sur le lit, la bouche de Claire collée à la fourche de ses jambes, Célia est traversée par cette pensée furtive mais néanmoins obsédante. L’une de ses meilleures amies est en train d’embrasser son intimité. Célia pensait que son hétérosexualité était une donnée sans appel, car elle n’avait fréquenté que des garçons…Elle adorait le cunnilingus que Claire lui prodiguait, et d’ailleurs un de ses ex-petits amis lui donnait beaucoup de plaisir par ce biais. Mais la douceur des gestes de sa meilleure amie, et le lâcher-prise de cette fin de nuit renforçaient encore et encore le trouble de Célia. Elle observe la chevelure de Claire s’activer entre ses cuisses. Ses mains caressent la tête de sa compagne pour l’encourager, et ses petits seins gonflés par le désir ne laissent aucun doute sur son plaisir du moment. Elle s’abandonne, et son regard se perd dans les lueurs du petit jour…Quelques jours plus tôt, Claire et Célia discutent autour d’un coca à la cafétéria de la fac. La journée fut longue, d’interminables cours magistraux pour Célia et un séminaire de journalisme pour Claire. Les deux amies décompressent autour d’un verre, parlant de tout et de rien, mais surtout de la soirée qui les attend vendredi soir.- J’ai trop envie d’être à vendredi ! Cette soirée électro, dans un lieu tenu secret !!!! Tu te rends compte de la chance qu’on a de pouvoir y aller !Célia est excitée comme une puce à l’idée de se rendre à cette soirée. Quelque part dans la ville, un lieu a été réservé pour l’organisation d’un des plus célèbre festival de musique électronique. Ce lieu, dévoilé à la dernière minute, accueillera des centaines de clubbers.- Oui, c’est vrai qu’on a bien fait d’en parler l’autre jour à la radio… D’ailleurs, il faudra se dépêcher juste après l’émission de Anne pour ne pas rater le début.- Tu comptes te changer à Sun FM ?- Oui, vite fait… mais j’ai déjà prévu ma tenue, il faudra juste que je me maquille un peu avant d’aller à la soirée.- Claire, tu es vachement prévoyante ! Moi, je n’ai pas encore réfléchi à ce que je vais me mettre…Claire est heureuse de la voir enthousiaste à l’idée de cette sortie. D’ailleurs, les deux jeunes femmes partagent pas mal de choses ces derniers temps. Claire avait présenté Célia à Michel, le patron de la radio, pour un stage. La jeune étudiante passait maintenant la moitié de son emploi du temps à Sun FM, gérant la communication et les réseaux sociaux. En plus, elle avait rejoint la petite équipe de « On en parle », l’émission Talk de fin de soirée pour tenir le standard avec son amie Claire.Célia avait un petit ami dans sa vie, Max. Max est un grand black bien charpenté, joueur de basket dans une des sections sport-études de la ville. Comme beaucoup de leurs amis, Claire trouvait que Célia et lui formait un drôle de couple. Aussi baraqué que Célia était fine et gracile ; Max lui rend facilement deux ou trois têtes, si bien que Célia avait l’air parfois invisible tant le charisme de Max était important. Enfin, ce garçon est un macho invétéré, et Claire se demandait parfois pourquoi son amie restait avec lui… Elle avait bien sa petite idée (en rapport avec ce que la plupart des filles disent des aptitudes des hommes noirs), et cela l’emmena dans une légère rêverie… -… Claire ? Claire ?… – Oh, oui… Excuse-moi, je pensais à autre chose…- Tu devrais rentrer te reposer un peu. Max est là, il est venue me chercher. On te dépose chez toi ?- Non, ça va aller merci. Je vais marcher un peu, j’en ai besoin.Le surlendemain, à Sun FM, Claire vit arriver son amie avec un léger retard pour l’émission du soir. Aujourd’hui, Célia a sa tête des mauvais jours, ces moments un peu difficiles ou elle a une dispute avec son petit copain. Et c’était le cas… Dans la relative intimité du standard, Célia se livre à Claire sur sa soirée de la veille. Tout avait bien commencé, Max l’avait ramenée à son petit studio, puis était parti pour son entraînement. Elle l’avait ensuite rejoint chez lui après pour passer la soirée. Ils avaient préparé un bon repas ensemble, avaient dîné aux chandelles (enfin, les bougies chauffe-plat Ikea), bref un bon début de soirée romantique. Ils avaient ensuite fait l’amour. Célia avait passé la nuit dans les bras de son basketteur. Mais au petit matin, ils avaient eu une conversation houleuse.- …Tu vois Claire, on parlait de ce qu’on allait faire, et pas seulement en couple. On a le droit de faire des trucs chacun de son coté, sans que forcement l’autre devienne jaloux… Tu ne crois pas ?- Oui, c’est sur… Tu n’es pas mariée à Max.- Et bien, c’est un truc qu’il ne comprend pas ! Il est jaloux que l’on sorte ce soir toute les deux sur güvenilir canlı bahis siteleri cette soirée electro… Genre, il croit que je vais rencontrer des garçons, et que je vais finir par me faire un mec aux toilettes…- Mais tu lui as dit que la plupart des gens là-bas viennent pour danser et s’éclater sur la musique ?- Pfff… De toute façon, il n’aime pas la musique électronique… Il est jaloux, voilà tout. Mais je ne manquerai pour rien au monde cette soirée avec toi. Je m’en fout de Max ce soir, on y va !Les premiers appels commençaient à arriver au standard. Les deux filles se mirent au travail, répondant aux auditeurs, notant leurs questions et organisant les interventions en annotant des fiches pour Anne. L’animatrice passa quelques minutes avant l’antenne pour parler avec Célia et Claire du thème de ce soir.Après 1h45 d’émission, Célia quitta son poste pour aller se changer pour la soirée qui allait suivre, laissant Claire gérer les derniers appels. Le thème du soir est extrêmement sexuel et cru, Anne a choisi de consacrer son émission à des anecdotes sexuelles croustillantes et plutôt drôles. L’un des derniers appels réagissait au thème ultime : la grosseur et la longueur du sexe de certains hommes – Le vrai bon moyen de jouir pour une femme ? Au téléphone, une femme racontait son aventure avec un homme bien pourvu par la nature, et l’esprit de Claire divaguait encore une fois…Elle avait connu (très brièvement) la joie d’être remplie et comblée par un sexe de belle taille. C’était l’été dernier, durant son voyage à travers l’Europe du Sud avec Sophie. Sur la fin du périple, elles s’étaient débarrassées de Mathias et papillonnaient avec les quelques garçons qui croisaient leur route. C’est là que Claire avait connu Sabas, sur une île des Cyclades en mer Égée. Sophie aurait bien voulu y goûter, mais elle ne l’avait pas partagé. Après quelques semaines d’amour lesbiens et de plans à trois, Claire voulait une relation plus exclusive avec un garçon. Ils n’ont fait l’amour que trois soirs, mais à chaque fois Sabas a su l’emmener vers les hautes sphères du plaisir, surtout grâce son sexe de belle taille. Claire a ressentit avec lui ce qu’elle n’avait expérimenté avec un garçon. Sabas était à la fois très doux, sachant manier au mieux son vit pour ne pas lui faire mal mais il était aussi très assuré dans ces mouvements pour faire jouir sa partenaire. La jeune fille se remémorait avec nostalgie et délice ses bons moments avec son ami grec tout en notant quelques indications sur une fiche pour l’émission.Son esprit divaguait encore : la vision de son amie Célia faisant l’amour avec Max se superposa à sa propre expérience. Elle se demandait si son amie ressentait la même chose avec Max, si le jeune homme était aussi bien doté que son amant de passage en Grèce, si il lui faisait aussi bien l’amour (ou si c’était une baise plus sauvage parfois). Au final, Claire enviait un peu Célia, elle voulait parfois être à sa place, dans un lit avec Max…Le retour de Célia au standard mis fin a ses pensées coquines. La sentant se mouvoir dans son dos, Claire mis la dernière intervenante en attente avant le passage en direct, et se tourna vers Célia. La jeune étudiante était transformée : Elle avait revêtu une simple petite robe noire, mais ses épaules étaient dénudées. De plus, elle avait attaché ses cheveux en chignon, ce qui mettait en valeur son cou délicat. Sa petite poitrine était mise en valeur par le tissu, mais sans vulgarité. La tenue idéale pour aller danser jusqu’au petit matin.- Tu es très jolie comme ça Célia…- Merci ! Laisse-moi le standard et va te préparer…Claire s’éclipsa pour finir de se préparer. Contrairement à Célia, elle avait opté pour un pantalon slim avec un T-shirt. Les deux amies avaient pratiquement le même gabarit, même poitrine et fesses bien rebondies. Claire était assez fière de son joli postérieur, que son pantalon magnifiait à merveille. Elle ajusta elle aussi son maquillage. Elle repensa a la tenue de Célia : elle avait eu un petit pincement au cœur en la découvrant, quasiment un début d’attirance pour son amie. Célia n’ignorait rien de la bisexualité de Claire, mais la jeune étudiante n’avait rien tenté avec elle. Claire se demandait si quelque chose serait possible entre elles, si elle pourrait peut-être un jour avoir la joie d’initier une fille aux plaisirs saphiques, comme elle avait été initiée par Sophie.En sortant des toilettes, elle retrouva Célia. Omar passa dans le couloir et complimenta les filles sur leurs tenues. En fait tous les hommes de la radio leur adressèrent de jolies remarques, rendant les filles encore plus enjouées pour cette soirée.Les pulsations des basses se faisait ressentir dès le vestiaire. Un endroit avait été aménagé dans cette ancienne usine (bientôt reconvertie en lofts) pour que les fétards güvenilir illegal bahis siteleri puisse déposer leurs effets personnels en toute sécurité. Un peu plus loin, une zone « chill » permettrait de souffler un peu et de boire un verre. Claire et Célia passent le cordon d’agents de sécurité pour se retrouver dans une foule compacte de danseurs. Au fond de la salle, le DJ vient de commencer son set et les filles se mêlent à la foule pour danser sur les rythmes électroniques de la House Music. Ce soir, elles ont décidée que la soirée leur appartenait, aucun garçon ne se mettrait entre elles, les deux jeunes filles sont venues pour apprécier l’ambiance, se fondre dans le tempo électronique et danser. Les lumières dans la salle surchauffée tracent des lignes, puis à la faveur d’un moment plus calme et atmosphérique dans le set, l’un des projecteurs asservis pointe son flux vers le sol. Célia était juste en dessous et elle se trouve nimbée dans une lumière très blanche. Elle a les yeux fermés, et elle danse très lentement et très sensuellement. Les mains sur les hanches, elle apprécie ce moment de calme, comme si elle semblait jouir de ce moment de liberté.Claire regarde son amie, et le même pincement au cœur la prit à nouveau… Célia est très belle dans ces mouvements et cette lumière, et le désir de Claire pour elle commence à monter. Elle détailla le corps de sa partenaire de danse : les épaules nues, la petite poitrine de Célia (sans doute pas plus grosse que la sienne), et surtout cette taille fine de danseuse qui s’évasait doucement sur de belles hanches…Célia ouvre les yeux, innocente et ingénue, et décoche un sourire ravageur à son amie. Les deux filles rigolent, le tempo de la musique remonte, et elles repartent dans quelques heures de danse endiablée.Au petit matin, les deux amies regagnent à pied le studio de Célia, situé à quelques minutes de là. Sur trajet du retour, Célia prend son smartphone dans son sac pour regarder l’heure.- 5h15… et quelques appels en absence… C’est Max. Il m’a vraiment saoulée, je ne le rappelle pas…Claire reste silencieuse, elle ne veux pas se mêler de cette querelle d’amoureux. Elles arrivent à la porte de l’immeuble de Célia, Claire tremble comme une feuille.- Oh… Claire… Tu as froid ?- Oui, je suis gelée. La différence entre l’intérieur de la salle et le froid des rues, plus la fatigue… Mais on s’en éclatées !- … Viens, monte un moment te réchauffer chez moi. Et j’ai sans doute un pull a te prêter.Dans son petit studio, Célia prépare du thé. Elle aussi est frigorifiée : les effets de la fatigue et des quelques cocktails qu’elle a bu durant la soirée. Elle a passé un pull à Claire, mais aussi un petit T-shirt propre. Sa copine n’a pas refermé la porte de la salle de bain, et Célia peut entre-apercevoir le reflet de Claire dans l’embrasure de la porte. Elle dégrafe son soutien-gorge, libérant sa poitrine. Bien sur, Célia a déjà vu nombre de ses amies nues, dans les vestiaires du sport ou de la piscine, mais cette vision la trouble. C’est la première fois qu’elle a une telle intimité avec une autre femme, et d’ailleurs la bisexualité de Claire n’est pas étrangère à ce trouble.Claire passe le T-shirt à même la peau. Le tissu épouse ses formes et ses tétons pointent légèrement sous l’étoffe… action conjuguée du froid et du frottement. Elle sort de la salle de bain et trouve Célia emmitouflée dans un plaid, un mug de thé à la main.- Viens sous le plaid, il y a de la place pour deux !Elle entament ensuite une discussion sur le sujet du moment : la relation de Célia avec son basketteur. Claire comprend que son amie n’est pas la plus heureuse des jeunes femmes avec lui. Bien sur, elle est comblée sexuellement, mais la jalousie maladive de Max plombait leur relation amoureuse. Célia est au bout du rouleau, la fatigue déclencha quelques larmes.- … tu vois Claire, on va encore s’envoyer des SMS pas très gentils avec Max, et puis il me fera encore un chantage du cœur pour que je revienne avec lui…- Ca va aller Célia, tu es fatiguée. Après une bonne nuit de sommeil, ça s’arrangeraCélia eu quelques sanglots et Claire la prit dans ces bras pour la consoler. Ce simple geste déclencha chez les deux filles une attirance qui allait au delà de l’amitié. Célia étreignit plus fort son amie, et Claire lui rendit une caresse, s’écarta légèrement d’elle et essuya une larme au coin des paupières.C’est le moment durant lequel Célia choisi d’embrasser son amie de cœur. Le baiser est timide au début, du bout des lèvres, mais les bouches s’entrouvrent pour le rendre plus passionné. Célia est la première surprise de la sensation : il n’y a pas de gène, c’est quasiment naturel. Les lèvres de Claire sont si douces, et elle embrasse mieux que son mec ! Elle tente ensuite de passer sa main sous le pull de Claire, caresse les cotes güvenilir bahis şirketleri de son amie et remonte vers un sein. Elles se regardent intensément toutes les deux, Célia empaume le sein de Claire, elles s’embrassent à nouveau.La boule au creux du ventre de Claire grossi encore… Célia vient de déclencher son excitation et ce deuxième baiser commence à sérieusement la faire mouiller. Son fantasme se réalise dans le petit appartement de son amie, elle va pouvoir initier Célia aux douceurs du sexe entre filles. Celle-ci prend d’ailleurs les devants.- Viens, on va dans la chambre, on sera mieux…Célia se lève et entraîne Claire vers son lit en la tenant par la main. Les deux filles continuent de s’embrasser, les vêtements volent dans la pièce, elles veulent se voir l’une et l’autre dans leur nudité. Agenouillées face à face sur le lit, elles partent à la découverte du corps de l’autre. Elles s’embrassent en se caressant les seins, les flancs, leurs mains n’épargnent aucun centimètre carré de peau. Claire force les choses en descendant un peu plus bas sur le sexe de Célia. Le contact est électrique : la jeune fille gémit, s’écarte un peu pour regarder la petite main qui commence à la fouiller.- Hummm… oui….C’est à peine un murmure qui autorise Claire à aller plus loin. Elle entraîne Célia et allonge son amie. Claire couvre le haut de son corps de doux baisers, renforçant encore les gémissements de sa petite ingénue. Elle arrive enfin sur le fin duvet recouvrant le mont de Vénus, quelques baisers sur les lèvres intimes font crier un peu plus fort Célia. La jeune fille mouille elle aussi, et Claire entame son cunnilingus. Célia l’encourage par ses petits cris de plaisir et en caressant la chevelure de son amie. Ses yeux se ferment et elle est soudain prise par l’orgasme, criant son bonheur.- Oh oui !!! C’est bon… Vas-y Claire !!! Je vais jouiiiiirrrr…..Claire ressent la pulsation de l’orgasme sur ses lèvres. Une de ses mains abandonne les hanches de Célia pour se rapprocher du vagin de son amie. D’un geste délicat, elle glisse un doigt puis deux dans la fente ruisselante de cyprine. La bouche toujours collée au clitoris, le va-et vient de ses doigts déclenche une deuxième vague de jouissance chez Célia. Claire poursuit la stimulation jusqu’à que Célia la repousse, exténuée. Les deux filles se regardent à nouveau, Célia est tellement belle dans la jouissance. Elle brise le silence par ces mots :- C’était magique… Tu m’as fait décoller, merci Claire…- J’ai adoré moi aussi, je ne pensais pas que…- … tu sais, moi non plus… Mais maintenant, je sais ce que tu ressens quand tu es avec une fille. Elles s’embrassent, d’abord très chastement puis d’une façon plus appuyée, la résultante directe de la passion qui circule entre elles. Les caresses reprennent, Célia expérimente pour la première fois une humidité intime qui n’est pas la sienne.- Mais tu mouilles autant que moi !- Tu m’excites tellement, ma chérie…Des rires ponctuent cette dernière réplique, elles sont seules au monde, uniquement réunies toute les deux en ce petit matin gris pour faire l’amour et se découvrir.Tête-bêche, les deux amantes se donnent du plaisir. Célia apprend vite les subtilités de la caresse orale sur le bouton d’amour de Claire. Cette dernière n’avait pas encore joui, occupée qu’elle était à l’initiation de son amie. Un orgasme la cueilla quasiment par surprise, et elle relâcha son étreinte sur les petites fesses de Célia. – Hummm… Célia ! Je viens !!!!!! Haaaaaaa……..Célia se désengage ensuite du sexe de son amie, un sourire satisfait illumine son visage. Sous l’impulsion de Claire, vite remise de son orgasme, elles se placent enfin face à face, sexe contre sexe. Collées l’une à l’autre, leurs poitrines se touchent leur donnant la plus belle des caresses. Claire frotte son pubis contre les lèvres intimes de Célia. Leurs sexes s’ouvrent comme des fleurs, libérant leurs jus d’amour…Les deux amies se frottent mutuellement, lentement… Leurs langues s’entremêlent pour un baiser passionné, et soudain tout s’accélère. Claire se détache, elle a envie de jouir encore une fois. En appui sur ses bras, elle imprime un mouvement plus appuyé du bassin, la jouissance monte encore d’un cran quand leurs clitos sont de plus en plus sollicités… Célia est la première à jouir de ce traitement, suivi par Claire doublement excitée par son rôle d’initiatrice et par l’orgasme de la petite brune qui lui fait face.Quelques minutes plus tard, les deux amantes se reposent de leurs émotions, tendrement enlacées. Une douce conversation s’ensuit :- … Tu sais Célia, pendant l’émission je pensais à toi et Max… Mais d’une façon très intime…- Coquine ! Et tu pensais à quoi ? – … Eh bien… à la façon dont il te fait l’amour. Si c’est doux ou plus bestial… Et puis si il est bien gaulé en bas… Enfin tu vois ce que je veux dire ! – … Oui, très bien… Je te rassure, il est très bien doté de ce coté là. Les premières fois avec lui, j’ai cru qu’il pourrait me déchirer en deux ! Les deux jeunes femmes rigolèrent, avant de s’embrasser et de s’endormir dans les bras de l’une et de l’autre…A suivre.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*