Un festival plein de surprise (3)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un festival plein de surprise (3)Après cette folle nuit, je me réveillais avec une envie de boire.Sylvain dormais encore comme un bébé, je sortis donc de la chambre pour aller vers la cuisine pour aller boire un verre d’eau. En y allant je passais devant la chambre de Michel, qui lui ne dormais pas, sa porte était grand ouverte, donc il put me voir passer totalement nueJ’arrivais dans la cuisine et je cherchais de quoi me servir de l’eau, je faisais un peu de bruit bien que j’essayais d’être discrète. Je trouvais enfin mon bonheur, je me servis un grand verre, pour le boire j’étais posé contre le bord du plan de travail. J’entendis des bruits de pas arriver vers moi, je savais que ce n’étais pas Sylvain vu comment il dormait donc par déduction ça ne pouvait être que Michel. Pour le coup je n’étais pas gêné qu’il me voit nue avec ce qu’il avait pu voir quelques heures plutôt. Par contre ce à quoi je ne m’attendais pas c’est que lui arrive également nu, sexe pendant, il était plutôt gros et petit pas un homme très attirant mais il n’avait aucun complexe. En arrivant il se servit également un verre d’eau et commença à discuter avec moi, me demandant comment je me sentais, si je n’avais pas trop mal après la soirée, et plus ça allait plus il se rapprochait de moi, il devenait un peu tactile, même s’il ne me plaisait pas du tout, ses petits gestes ne me déplaisaient pas et je le laissais faire. Voyant mon absence d’interdiction il osait aller à des endroits plus intimes, une de ses mains se faufila entre mes cuisses, au début sans toucher mon intimité mais encore une fois vue que je ne le stoppais pas il progressa jusque ma foufoune, un premier doigts se posa sur mes lèvres intimes, il me dit à ce moment « en fait tu es une petite cochonne », j’attrapais moi son sexe qui commençait à durcir et lui répondit « ça ne te dérange pas trop je vois », à mes mots son doigts s’enfonça moi, et il commença à me doigter pendant que je le branlais, son sexe était devenu bien raide, on se branlais mutuellement, il me dit que je le branlais divinement avant qu’il ajoute « j’ai envie de te baiser », je lui répondis qu’il devrait en profiter car j’étais encore d’humeur chaude, et il ajoute « je ne suis pas Sylvain, si je te baise, c’est pour de défoncer comme la petite pute que tu es », normalement ce genre de phrase il aurait pris une claque dans la figure mais je ne sais pas pourquoi je n’ai trouvais qu’à lui répondre «ba défonce moi alors», il me prit la main m’emmena dans la salon, il me fis me mettre à genoux sur le tapis du salon, il se positionna derrière moi, je m’attendais à recevoir son sexe, au lieu de ça, il me mis une claque sur le cul, puis une seconde bien appuyée, puis il les enchaina, pendik escort je recevais une fessé qui me chauffais le cul, il m’insultais de petite pute, il disait que j’allais pleurer de douleur, et d’un coup sec son sexe remplaça ses mains et il s’introduit en moi avec une brutalité tel que j’avais envie d’hurler de tout mon cœur, il attrapa un cousin le posa devant moi et m’enfonça la tête dedans, je pouvais gueuler dans le cousin qui étouffais mes cris, mais il y allait de plus en plus fort.Il enfonça en même temps un doigts dans mon anus, je le prévenais que je ne voulais pas qu’il passe par là, mais il dit que ce n’étais pas à moi de décider que j’étais une simple pute, il posa alors son gland sur mon petit trou, j’appréhendais vraiment, il commença à pousser, je sentais mon anus commencer à se dilater lentement non sans douleur, il poussait de plus en plus tout en y allant doucement, la chaleur se propager dans mon anus, je sentais bien sa queue progresser en moi tellement il était serré, mais il ne s’arrêtait pas pour autant, ses doigts fouillaient en même temps ma chatte ce qui me procuré un bien fou comparé à la douleur de mon anus.Son sexe progressait toujours lentement en moi, je sentais sa queue coller à mes parois mais il n’abandonnait pas et s’enfonça totalement dans mon anus, une fois arrivé en butée contre mon corps, il se retira plus rapidement mais directement s’y réintroduit, il enchaina ses mouvements de plus en plus rapide et en étant de plus en plus brutal, j’avais mal, je lui disais, j’en pleuré, mais il ne ralentit en rien en disant qu’il m’avait prévenu qu’il n’était pas Sylvain, il m’encula un long moment comme ça claquant son corps contre le mien à chaque coup, j’avais envie de crier tellement j’avais mal, heureusement il fouillait toujours ma chatte qui était toujours aussi humide et qui arrivait à me faire oublier un peu la douleur de mon anus.Après un long moment à m’enculé, il se retira de moi, me prit la main et m’emmena dans sa chambre, il m’allongea sur le lit, sortit un bandeau de son tiroir et le mis autour de mes yeux coulant de larme.Il ne se préoccupait pas vraiment de mon état, mais bizarrement c’est ce qui m’excitait, être traitée comme une femme et non comme une gamine.Après m’avoir bandé les yeux, il me mis sur le ventre, il se mit derrière moi et je sentis quelque chose s’introduire dans mon petit trou, une petite boule qui entra sans difficulté, ensuite une un peu plus grosse ou il fallut qu’il force légèrement et là une troisième se présenta beaucoup plus grosse qui me dilata bien mon anus, une fois ces trois boule introduit dans mon anus, je sentis son sexe pousser sur ma chatte, c’est au même moment que j’entendis une voix pendik escort bayan dire :« tu es quand même une belle chienne », je reconnu la voix de Sylvain.J’étais fière de moi alors que j’étais quand même dans une situation qui laissait ma dignité un peu de coté, mais comme il me l’avait dit je voulais profiter de cette soirée assez étrange mais dont personne ne serait jamais au courant et dire qu’il y a seulement quelques heures j’étais vierge et me voilà avec deux hommes en une seule soirée.La situation me mit dans un état second je n’avais pas envie que ça s’arrête, j’invitais Sylvain à me donner sa queue en bouche, il ne se fit pas prier, il monta sur le lit, ce mis devant et je sentis son gland se poser sur mes lèvres, j’ouvrais pour l’accueillir en moi, il s’enfonça, je commençais à sucer sa queue raide avec vigueur pendant que Michel lui me pilonnais la chatte, je sentais le feu en moi, ma chatte était déchirer par ses pénétrations puissantes, mes fesses prenaient des coups brutaux à chaque fois.Michel dit à Sylvain de me baiser la bouche comme une pute. Il s’exécuta, il attrapa l’arrière de ma tête avec ses mains et me bloqua, il était seul maitre de ce qu’il se passait, il commença à me baiser la bouche comme il avait baisé ma chatte plutôt dans la nuit, il allait tellement loin que j’en avais des hauts de cœur mais ça ne le stoppais en rien, ces testicules claqué contre mon visage, je sentais la veine de son sexe congestionnée sur ma lèvre inférieure, j’avais envie de gueuler mais je ne pouvais pas, après un long moment à me faire prendre ainsi, Sylvain se retira de ma bouche, je pouvais enfin hurler ma jouissance mêlée à ma douleur, j’avais les yeux toujours coulant mais cela avait l’air de plus les exciter qu’autre chose. Michel à son tour se retira de moi, son retrait soulagea ma chatte de la douleur que je pouvais ressentir bien que j’avais joui à plusieurs reprises. Sylvain retira le bandeau de mes yeux, il put se rendre compte que j’étais en train de pleurer, il se sentis un peu mal à l’aise mais je le rassurais, ce n’était pas des larmes de tristesses, bien sûr que j’avais mal mais la douleur mélangée au bien qu’ils me faisaient, était en réalité jouissif et l’état de ma chatte lui prouvait que je disais vrai, je sentais la cyprine couler sur mes cuisses après que Michel se soit retiré.Sylvain se mit en position assis devant moi, il m’embrassa langoureusement, sa langue tournait dans ma bouche, il me roulait une pelle qui était excellente, après ce baiser, il me demanda si j’avais encore des forces, je lui répondu que j’en avais plus beaucoup mais que j’étais entièrement à eux.Il me demanda alors de lui grimper dessus, je me positionnais sur son sexe, escort pendik laissant ma chatte glisser lentement sur lui une fois bien enfoncé il bloqua mon corps sur le siens et demanda à Michel de nous rejoindre, il se présenta derrière moi, et commença à me pousser sur l’anus, il introduit son sexe petit à petit jusqu’à avoir mis son gland mais ce coup-ci la douleur me fis vraiment très mal, insupportable même, alors il ne continua pas, il s’excusa même mais je ne lui en voulais pas. Je lui dis donc qu’il vienne dans ma bouche aussi. Mes deux hommes reprirent donc la même baise mais en ayant inversé les rôles.Sylvain lui guidait mon corps sur sa queue, j’arrivais à me baiser seule mais il aimait tenir mon cul fermement dans ses mains, Michel lui baisait ma bouche en rythme avec mes vas et viens, je commençais à être à bout de force.Michel fut le premier à se finir, mon visage encore une fois fut souillé par la semence qui sortit de son sexe dans une grande quantité, Sylvain le suivit de près, retirant son sexe de ma foufoune et venant se lâcher lui aussi sur mon visage.Après que les deux ce soit fini sur moi, je me posais sur le lit morte de fatigue le visage souillé, le corps transpirant et la foufoune trempé et rouge, mes deux hommes se posèrent chacun à côté de moi et me remerciant pour cette soirée et cette nuit. On se resta pas longtemps tranquille car il fallut prendre une douche vu qu’il était presque l’heure de déjà repartir.Sylvain et moi ont repris la route direction le festival, en arrivant on s’embrassa une dernière fois pour se dire au revoir. Il ne me rendait pas mes sous-vêtements, vu qu’on les avait laissés dans sa tente mais il me dit qu’on aurait l’occasion de me les rendre car il comptait bien revenir me voir. On partit chacun de notre côté. Je rejoignais mon cousin et sa femme, les deux dormaient encore, je me posais donc aussi dans la tente et en profita pour me reposer un peu. Quand on fut tous réveillé, mon cousin partis au toilette, sa femme en s’approchant de moi, me glissa à l’oreille « mignon le mec avec qui tu étais hier soir, un petit peu vieux mais mignon », je rougis directement, elle me dit donc qu’elle m’avait vu avec lui pendant qu’on s’embrassait et qu’elle avait vu où ses mains étaient, ce qui m’étonna beaucoup vu le monde autour de nous, elle me rassura en me disant que quand elle nous aperçut, elle avait fait en sorte que mon cousin ne puisse pas me voir, je l’en remerciais beaucoup. Elle me demanda juste si c’était avec lui que j’avais passé la nuit et si je m’étais protégé. Je lui répondu que oui, je ne préférai pas tout lui dire. Une petite heure plus tard ont repris la route, j’en profitais à nouveaux pour somnoler et repenser à la nuit que je venais de passer pour ma première fois. Après ce festival, je revu Sylvain très souvent malgré la distance. Michel lui je ne le revus qu’une seule fois où il avait accompagné Sylvain mais ceci est une autre histoire.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*