Ce n’est pas beau de mentir

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ce n’est pas beau de mentirLe mensonge doit toujours être puniJ’avais 26 ans quand cette histoire m’est arrivée. Salope et même putain j’étais déjà depuis longtemps.Le sexe c’est l’histoire de ma vie car pendant mes nombreuses années de pratiques sexuelles de très nombreux hommes sont passés sur mon corps, que ce soit des amants réguliers, des rencontres occasionnelles, des groupes d’hommes ou des clients quand je me prostituais car j’écartais les cuisses sans difficultés à chaque fois que j’en avais l’occasion. Mais à cette époque j’avais encore du mal à supporter certains ragots surtout quand ils n’étaient pas fondés.Mon mari a fait fabriquer au siège de la société qui l’emploie une rambarde pour la terrasse.Théo un homme au physique quelconque, pas très grand, marié avec deux enfants qui est chargé des navettes inter-usines avec une camionnette se charge du transport et vient nous la livrer un après-midi.Installés dans des fauteuils je lui offre à boire et il reste un moment à parler avec moi.Son regard se porte avec insistance sur mon entre-jambes et ma culotte car une fois assise ma robe courte remonte et dévoile ce qu’elle est censée cacher, assise dans un fauteuil il m’est difficile de dissimuler certaines zones de mon corps. J’ai l’habitude et ne me formalise pas au contraire j’aime aguicher les mâles et mon air de salope m’y aide bien.Nous parlons de choses banales puis la conversation dévie, il commence à me complimenter sur mon physique et à me draguer. Il ne m’intéresse pas et si je souris un peu je n’adhère pas à son petit jeu, je ne veux pas non plus le rembarrer vertement.Il finit par s’en aller sans que j’aie répondue à ses avances.Le lendemain sur la terrasse je suis allongée en maillot de bain deux pièces sur une chaise longue à profiter des rayons de soleil quand j’entends des pas, je regarde et je vois Théo s’approcher de moi.<>.<>.<>. Excuse bidon de sa part car les pièces qu’il amène se montreront inutiles.Il me regarde longuement sans retenue de la tête aux pieds avec des yeux lubriques.Sans gêne il s’installe sur une chaise longue à côté de moi et après être allée passer une robe je lui sers une bière. <>.<>.Il repart pour une drague poussée et insistante qui me gêne, je ne l’encourage pas mais je n’ose pas l’envoyer balader. Je le trouve gonflé surtout qu’il connait mon mari.Il veut un rendez-vous que je ne lui accorde pas et il part déçu.Quelques jours plus tard en faisant des courses en ville je rencontre une femme que je connais bien et nous discutons un moment.Elle finit par me confier que Théo qui travaille dans le même service que son mari se vante de m’avoir sautée et il donne des détails sur mon anatomie qu’il a vue quand il m’a surprise güvenilir bahis en maillot de bain.Je rétablis la vérité, qu’elle croit ou ne croit pas, et je lui dis que je vais régler le problème.Le lendemain je me promène devant une usine de la ville ou je réside et ou je sais qu’il livre des pièces mécaniques tous les jours.A un moment il sort au volant de son fourgon et quand il m’aperçoit il stoppe et se gare à côté de moi.Je me fais mielleuse et aguichante.<>.<>.<>.<>.<>.<>.Nous parlons et je finis par provoquer un rendez-vous pour le surlendemain au soir.Le soir dit il me rejoint dans une ruelle et à pieds nous nous dirigeons vers un coin discret.Il m’enlace et pose ses lèvres sur les miennes, nos langues se mêlent et nous échangeons de longs baisers.Je me frotte contre lui comme une chatte en chaleur faisant encore grossir la bosse déjà volumineuse qui déforme l’avant de son pantalon. Il est bien monté le bougre.Par dessus les vêtements il caresse mes seins puis sa main descend sur mon ventre jusque sur mon sexe. Quand la main soulève ma jupe et tente de s’introduire dans ma culotte je l’empêche d’aller plus loin et j’écarte sa main de l’endroit qu’elle tente de gagner, ce manège se reproduit plusieurs fois mais je ne le laisse pas atteindre mon intimité.Trop excité il n’en peut plus.<>.<>.Rapidement je lui dis que je dois partir et je le laisse avec ses envies après l’avoir bien excité en caressant et triturant sans arrêt son sexe par dessus son pantalon.Pour le rendez-vous suivant au même endroit j’ai mis un pantalon moulant ce qui l’empêche encore d’accéder à mon intimité.Pendant que nous nous embrassons et qu’il me pelote par dessus les vêtements je me démène pour extraire sa queue de son pantalon et de son caleçon ce qui n’est pas aisé car elle est énorme.Je commence à le masturber, debout adossé à un mur il ferme les yeux et gémit, mes doigts n’arrivent pas à faire le tour de son monstre.Nous entendons un bruit, je lâche son sexe.<>.Il est dans un état pas possible.<>.<>. Menteuse que je suis, je sais que le bruit provient d’une propriété voisine ou un chien se promène en liberté.Après avoir insisté pour que je le fasse jouir et devant mon refus il remballe tant bien que mal son gros pénis qui bande toujours.La fois suivante je monte dans son véhicule et il va se garer dans un petit bois.Il m’embrasse et passe une main sous mon corsage, il déplace mon soutien-gorge puis caresse mes seins et agace les tétons. Il est pressé et les caresses ne durent türkçe bahis pas longtemps, il voudrait bien passer à autre chose.Pendant ce temps je déboutonne son pantalon, je tripote sa queue et la masturbe ce qui l’excite énormément.Une main caresse mes cuisses et s’insinue sous ma jupe qui est bien relevée.<>. Encore un mensonge de ma part.Il est dépité et retire sa main d’un geste brusque.Je continue à le masturber, il se raidit et gémit pendant que sa queue augmente encore de volume. Il ne tarde pas à éjaculer envoyant des jets de sperme dans ma main que j’ai mise sur son gland, le liquide coule et tache ses vêtements, il faut dire que je ne fais rien pour empêcher ce désagrément.Il essaie de réparer les dégâts en se servant d’une bouteille d’eau et de chiffons qui se trouvent dans un vide-poches puis nous repartons.Il veut et insiste que l’on se revoie et que l’on fasse l’amour dans une chambre d’hôtel pour être tranquilles et faire les choses correctement.Je me fais prier puis je lui donne mon accord seulement après qu’il m’aie invitée (sur mon insistance) à dîner dans un restaurant avant de passer à l’acte.Il finit par accepter après m’avoir dit que le plus difficile était de trouver une excuse pour justifier son absence à sa femme. Je lui réponds que s’il veut vraiment avoir une relation sexuelle avec moi il sait ce qu’il doit faire et qu’il doit prendre des risques.Le jour dit mon mari est en déplacement donc j’ai tout mon temps.Après m’être bien (trop) maquillée je m’habille comme une salope: maillot blanc brillant à bretelles sans soutien-gorge, jupe mini écossaise rouge à rayures noires, bas noirs auto-fixant et chaussures à hauts talons.Je me regarde dans un miroir et je suis satisfaite du résultat: les gens vont penser que je suis une putain qui dîne avec son client avant d’aller se faire sauter, comme Théo fréquente régulièrement le restaurant ou nous allons dîner cela va nuire à sa réputation et cela m’étonnerait qu’il y retourne avec sa femme. Je mets un trench par dessus ma tenue pour me rendre au rendez-vous avec une tenue plus discrète.J’arrive à l’hôtel restaurant devant lequel il m’attend, mon maquillage l’étonne.Dans l’établissement nous nous installons dans un angle et les yeux lui sortent de la tête quand je retire mon trench et qu’il voit ma tenue, une fois assis il n’arrête pas de regarder mes seins qui veulent sortir du maillot, les tétons sont bien visibles à travers le tissu.Pendant tout le repas le serveur est au bord de l’apoplexie, il ne peut s’empêcher de loucher sur ma poitrine à chaque fois qu’il s’approche de notre table et de plus loin il a vue sur mes cuisses jusqu’à mon string étant donné que ma jupe est courte et qu’il n’y a pas de nappe à la table. Cela m’amuse de penser à l’état du sexe de Théo qui a du mal à soutenir la conversation ses pensées étant ailleurs et il est dans un état d’extrême excitation.A voir les membres du personnel parler entre-eux en regardant vers nous je devine leurs pensées qui sont conformes au but recherché: Théo est grillé dans ce restaurant.Pendant le repas nous parlons surtout de sexe.<>.<güvenilir bahis siteleri se pratique dans une relation sexuelle>>.<>.<>.<>.<>.Il est super excité et n’en peut plus, ses yeux brillent et ses gestes deviennent maladroits.Après le repas nous allons dans un hôtel, Théo se dirige vers la réception pour y prendre une clé et je l’accompagne dans les couloirs de l’hôtel sans avoir remis mon trench, les employés de l’établissement me suivent du regard. Nous pénétrons dans une chambre.Aussitôt il se jette sur moi, m’étreint et sa bouche est sur la mienne.Après le séance que je lui ai infligée au restaurant il est au maximum de l’excitation et n’en peut plus, ses mains se promènent partout sur mon corps.Son pantalon est bien déformé par son gros sexe que je caresse pour l’exciter encore plus.Depuis que je le connais j’ai réalisé qu’il boycotte volontiers les préliminaires et qu’il ne cherche qu’à fourrer son gros pieu dans un vagin et y laisser son sperme car il pense que la taille de son engin suffit au plaisir de la femme.Je ne veux pas que les choses aillent plus loin et je lui dis:<>.<>.De la salle de bain je l’observe, une fois nu il s’allonge sur le lit avec son énorme queue fièrement dressée. je ne me vois pas avec ça dans le vagin et encore moins dans la bouche.Je sors de mon sac à main un appareil photo et je prends plusieurs clichés en entrant dans la chambre.<>.<>.<>.<>.<>.<>.Il essaie de me prendre l’appareil des mains mais plus prompte que lui rapidement j’atteins la porte et je sors de la chambre.Nu avec la queue qui maintenant pend lamentablement il ne peut me poursuivre dans le couloir sans risquer d’être vu et il reste à la porte à me supplier.Je quitte l’hôtel le plantant là après lui avoir confirmé que je ne plaisantais pas.Quelques jours plus tard je m’arrange pour rencontrer la personne qui m’avait avertie de ce que Théo se vantait, elle s’empresse de me raconter qu’il s’est rétracté disant à ses collègues, qui n’ont pas compris son revirement, qu’il s’était vanté et qu’il ne s’était rien passé entre nous.Je pense que Théo a du être inquiet très longtemps se demandant ce que j’allais faire des photos. Il n’a pas cherché à me revoir.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*