DialNet – Round 6

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

DialNet – Round 6ROUND 6Truica ouvre son mail. Il y a plusieurs nouveaux messages et ce simple fait suffit à l’exciter. Deux proviennent de Kruel, deux autres de sources qu’elle ne connait pas. Rien de la part de Meat mais elle a compris qu’il s’amuserait de toute façon à souffler le chaud et le froid et elle n’envisage pas de lui donner cette satisfaction même si ça la frustre vraiment de ne pas avoir de nouvelles informations concernant Chérifa.Elle ouvre le premier message.De : KruelA : TruicaObjet : trucs sympas« Chère vieille pute,Considérant ton appétence pour les pratiques malsaines, voici quelques cadeaux qui devraient t’exciter. Branle-toi bien »Trois liens Internet sont en fin de message.Truica clique sur le premier qui la redirige sur un site de photos. Le titre est « destroyed ». On y voit des sexes d’hommes et de femmes torturés, certains littéralement massacrés, des piercings extrêmes, des défonces incroyables et tout un tas de visuels sur des pratiques liées à la souffrance et au supplice. Intéressant mais somme toute classique. Pendant quelques minutes, Truica se promène sur le site en quête d’une pépite particulièrement savoureuse mais ne trouve rien de spécialement exaltant. Le second lien est plus ou moins de la même nature à ceci près qu’il s’agit de vidéos. Pas mal de choses bien hard mais une fois encore, rien de vraiment novateur. Le troisième lien par contre attire immédiatement son intérêt. Déjà, il s’agit d’un blog amateur.On y suit les aventures perverses de Marie-Claire, une trentenaire qui se définit comme « de la viande à jus ». Elle réside dans la région de Lyon et semble vivre ses pulsions intensément au travers de rencontres multiples, gangbangs et autres exhibitions. Plus portée sur la pluralité massive que sur le SM pur, elle a une approche clairement ludique : on la voit le plus souvent déguisée de multiples façons avec une propension pour la bourgeoise propre sur elle subissant tournantes et assauts multiples. Les photos sont très excitantes, Marie-Claire excellant visiblement dans le rôle de la femme contrainte et honteuse de subir les pires turpitudes. Mêlant suppliques déchirantes de la victime et insultes de ses tortionnaires, les vidéos sont encore mieux. Truica met le lien en favori et répond dans la foulée à Kruel.De : Truica A : KruelObjet : reponse-trucs sympas« Cher complice pervers,Les deux premiers liens sont sympas mais relativement classiques. Décevant de la part d’un vicieux comme vous. Le troisième par contre est très motivant. Une de vos connaissances ou simplement le résultat d’un surf sur Internet ? Et je me branle si j’ai envie…»Truica envoie le message puis hésite entre se masturber en continuant à découvrir le Blog de Marie-Claire et finir d’ouvrir ses messages. Elle décide de découvrir les deux autres emails et clique.De : Myster Pain A : TruicaObjet : contactDans le corps de message, il n’y a qu’un identifiant Skype. Toujours intéressée par de nouveaux contacts et la possibilité de les supprimer le cas échéant, Truica ajoute le nouvel interlocuteur avant d’ouvrir le dernier message.De : RDV A : TruicaObjet : OpportunitéPuis une simple adresse à Orléans. Ce message sibyllin la laisse perplexe. S’agit-il d’un message de Kruel ? De Meat ? D’un nouveau contact ? L’excitation de l’inconnu lui fait bourdonner les tempes. La peur toujours possible de tomber sur un malade pondère son enthousiasme. Décidée à creuser le sujet, elle se connecte sur son Skype en mode « invisible ». Comme souvent, Kruel est en ligne. Myster Pain güvenilir canlı bahis siteleri le petit nouveau aussi. Peu désireuse de creuser un nouveau sujet avant d’avoir tiré au clair cette affaire de rendez-vous, elle se contente d’envoyer un message à Kruel.Truica : Merci pour les envois.Kruel : A ton service, chère vieille pute.T : M’as-tu aussi envoyé un message plus mystérieux concernant un rendez-vous pour demain midi ?K : Non. Même si je le souhaitais, te rencontrer physiquement me demanderait un peu d’organisation car nous ne sommes pas vraiment proches géographiquement parlant.T : Meat ?K : Soyons clairs, chère vieille pute, je ne le connais pas. Nous n’avons échangé qu’une fois après ton show. Dans l’absolu, j’ai facilité votre contact mais nous sommes plus des concurrents que des alliés même si j’ai cru comprendre qu’il donnait plus dans le réel que dans le virtuel comme moi. Quel est le souci ?T : Le souci est que ce type est très manipulateur. Aussi manipulateur qu’extrême. Donc ça donne envie mais en même temps, j’ai encore suffisamment de lucidité pour savoir que si je me lance dans ce genre de suivi, je risque de le payer cher d’un point de vue personnel.K : Quelle était la teneur du message ?T : Juste une adresse. K : Tu as googelisé cette adresse ?T : Non ça je n’y avais pas pensé. Attends une minute……Truika : De plus en plus mystérieux…Kruel : Mais encore ?T : L’émetteur doit être un amateur de jeu de piste… Le résultat Google montre une sorte de grand entrepôt et si on regarde bien, il y a un numéro de téléphone mobile peint sur le mur de droite. K : Visible sur la photo Google map ?T : Oui.K : Aussi original qu’intriguant ! Probablement l’objectif. C’est une véritable chasse au trésor, ton truc ! Tu appelles ?T : Je ne sais pas… Tu crois ?K : Appeler n’engage pas à grand-chose…T : Tu as raison. J’appelle.…Truica : Une voix robotique dans le genre de l’horloge parlante dit « « Mercredi 15, 12h30 » suivi d’une adresse qui se situe elle aussi à Orléans.Kruel : La ville où tu résides… Et le 15 de ce mois est effectivement un mercredi. Si on récapitule, tu as ce qui ressemble à un rencart mystérieux la semaine prochaine. Excitée ?T : Plutôt intriguée. Et effrayée. K : je t’accorde que l’approche est aussi novatrice qu’inquiétante. T : Attends, je googelise la nouvelle adresse……T : C’est une espèce d’usine désaffectée. Plutôt glauque… Ça ne donne pas vraiment un sentiment de sécurité.K : Je pense que c’est l’objectif. Qu’est-ce que tu vas faire ?T : Franchement je ne sais pas… M’exhiber derrière une Cam et me rendre à un rendez-vous dont j’ignore tout dans une usine à l’abandon, ça n’est plus du tout pareil.K : Je comprends. Mais tu es tentée ?T : Oui bien sûr… Peut-être qu’il s’agit d’un jeu initié par Meat. Ce serait bien son style…K : Demande-le-lui, tu seras fixée.T : Si je… Si je décidais d’y aller, tu viendrais avec moi ?K : Navré mais non, chère vieille pute : je t’ai expliqué que le concret n’était pas mon objectif immédiat avec toi. D’autant que géographiquement, je te signale que je ne suis pas en France.T : Loin ?K : Suffisamment pour que ton invitation reste problématique à réaliser pour moi malheureusement. Tu vas devoir te rabattre sur ce cher Meat et voir avec lui s’il est à l’origine du mystère. Si tel n’est pas le cas, propose lui de t’accompagner sinon.T : Je te remercie de m’avoir écouté et aidé. Je vais faire ça.K : Tiens moi informé, chère vieille pute !T : Bien sûr. Si j’en reviens…Le temps que Truica termine sa conversation güvenilir illegal bahis siteleri avec Kruel, Meat est connecté. Désireuse d’en avoir le cœur net, elle se lance :Truica : Bonjour.Meat : Bonjour. T : c’est toi le message de RDV « opportunité » ?M : C’est important ?T : Oui. Puis elle raconte. Le jeu de piste, le rendez-vous… Meat ne l’interrompt pas jusqu’à ce qu’elle lui demande à nouveau s’il est à l’origine du délire ce à quoi il rétorque :M : Admettons que je comprenne ce dont tu parles, ça n’est pas le genre d’excitation que tu cherches ?T : Dans une certaine mesure. Je ne veux pas non plus être attaquée par un malade, voire pire.M : Tu n’es finalement qu’une vieille bourge frileuse, une fantasmeuse opportuniste. Ça n’est pas une critique en soit, juste un conseil : évite de frayer avec n’importe qui. Ou assume et rends-toi à ton mystérieux rendez-vous.Truica ne répond pas. Elle est affectée par ce que Meat vient d’écrire. Meat se rend probablement compte qu’il est allé un peu loin quand il ajoute :M : Intéressée par la suite des aventures de Chérifa ?Truica avait prévu de bouder un peu mais l’appât est trop tentant et elle répond « oui ». Meat indique une adresse Web puis se déconnecte sans plus d’information. Bien qu’encore agacée par les saillies de son interlocuteur, elle a les narines qui palpitent déjà quand elle clique sur le lien.C’est une vidéo de mauvaise qualité. Pendant plusieurs secondes, Truica ne comprend pas ce qu’elle regarde jusqu’à ce qu’une main d’homme apparaisse. La main saisie brutalement quelque chose qui se trouve hors champ vers le bas puis tire dessus. Le visage de Chérifa apparait, la main empoignant violemment ses cheveux par le haut. Son visage est tuméfié, couvert de salive et de morve, et ses yeux sont révulsés, sa bouche entrouverte. Truica comprend que c’est une vidéo antérieure à la toute première qu’elle a vu de la magrébine. L’arabe retrouve un peu de conscience et se débat quand on lui passe une corde épaisse autour du cou. Elle pousse un râle quand la corde se tend. La main apparait à nouveau tenant une paire de ciseaux qu’elle fait claquer devant le visage de Cherifa qui gémit « non s’il vous plaît… pas ça… -Pas ça « quoi » ? demande une voix déformée par ce qui pourrait être un masque.-Pas les yeux… pas ça… je vous en supplie… »Un ricanement mauvais lui répond. Les ciseaux ouverts avancent lentement vers son visage, visant les yeux. Cherifa les ferme et hurle mais au lieu de s’enfoncer dans ses orbites, les ciseaux plongent dans sa chevelure opulente. Les épaisses touffes de cheveux tombent en cadence jusqu’à ce que le crâne de l’arabe apparaisse. Les ciseaux reviennent corriger quelques imperfections trop visibles mais l’exercice a été mené de façon anarchique et la tonte est pitoyable. La main approche un miroir qui permet à Cherifa de constater les dégâts et elle gémit.-Pas terrible hein… reprend la voix déformée. Peut-être que je devrai finalement te crever les yeux pour t’épargner un spectacle aussi minable. Qu’en penses-tu ?Mais sans attendre de réponse, le miroir est écarté et la corde qui étrangle la tondue est à nouveau tendue violemment. Cherifa se débat, la langue sortie, les yeux révulsés. Une grosse verge molle apparait devant elle et un long jet d’urine frappe son visage. Pendant une dizaine de seconde, la pisse balaie son crâne, s’attardant sur sa bouche ouverte cherchant toujours l’air, l’étouffant, puis la corde est relâchée et elle suffoque, crache un mélange d’urine et de güvenilir bahis şirketleri cheveux, gémit et crache à nouveau.-Voilà, dit la voix, un bon coup de karcher au jus et on y voit plus clair ! Maintenant que tu as une coupe de cheveux adaptée à ta condition, passons à la suite des réjouissances.La caméra « dézoome » et on peut voir Cherifa en entier : nue, elle est agenouillée à même le sol de terre battue détrempé par la pisse, les poignets dans le dos attachés aux chevilles et le buste maintenue droit grâce à l’épaisse corde de chanvre qui l’étrangle. Un homme entièrement vêtu de noir et portant une cagoule perce aux yeux et à la bouche, il s’approche et vient trancher les liens de ses chevilles puis crache « Debout, putain de bougnoule ! ». Les mains toujours entravées, Chérifa se redresse maladroitement pendant que l’homme disparaît à nouveau, probablement afféré sur la corde qui est à nouveau tendu jusqu’à ce que l’arabe se retrouve sur la pointe des pieds. Il revient dans le champ de la caméra, se place devant sa victime et lui assène un violent coup de poing dans le ventre. Sans la corde, il est évident que Chérifa se serait effondrée. Sans lui laisser le temps de récupérer, l’homme recommence. Il la tabasse méthodiquement, frappant sèchement et avec le style d’un boxeur. Sans se préoccuper de l’état de la malheureuse, il délaisse alors son ventre pour s’attaquer et à ses gros seins mous qu’il gifle brutalement, reprenant les mamelles qui s’envolent à la volée. Chérifa hurle malgré la corde qui l’étrangle toujours et elle titube sous les coups, tentant de parler sans qu’on ne puisse rien distinguer. Après plusieurs longues minutes de passage à tabac ou il alterne les coups de poings dans le ventre et les frappes dans la poitrine, l’homme se rapproche et saisit presque tendrement sa victime par la nuque puis lui envoie un coup de genoux dans le bas ventre. Puis un second. Un troisième. Et il remonte dans le ventre plusieurs fois avant de la « béquiller » dans les cuisses. L’arabe est en larmes et pousse des hurlements terribles. Une nouvelle béquille dans la jambe et elle s’effondre, tente de se relever lorsque la corde la fait suffoquer. Deux autres frappes dans le ventre et elle urine sous elle en laissant échapper un cri qui n’en finit pas. Son corps est couvert de traces marbrées dont certaines virent déjà au bleu. Elle ne tient plus debout et s’étouffe, le visage défiguré par la douleur. L’homme se retourne vers la caméra. Il sourit, sort un paquet de cigarette de son pantalon et l’allume lentement avant de ressortir du champ à nouveau. La corde qui étrangle Chérifa est détendue et elle s’effondre à terre comme un sac à patates. La focale de la caméra zoome sur son visage dévasté puis revient en plan large. L’homme revient vers sa victime et la retourne du pied pour la mettre sur le dos avant de l’enjamber et de s’assoir sur son ventre de tout son poids. Il tire longuement sur sa cigarette en silence jusqu’à ce qu’elle rougeoie puis très doucement, il la prend en main et la fait descendre lentement en murmurant quelque chose à Cherifa. La pauvre se débat à nouveau mais son tortionnaire la maintient fermement plaquée au sol. Positionné de dos à la caméra, la carrure de l’homme masque ce qui suit et on n’entend que le grésillement sur la peau et un hurlement inhumain qui n’en finit pas. La vidéo s’interrompt sur cette scène terrible. Truica est aussi assommée qu’excitée par la cruauté et la v******e de ce qu’elle vient de regarder. Le souffle court, elle peine à réguler les battements de son cœur. Elle y parvient enfin et constate que pendant son visionnage, ce félon de Meat lui a laissé un message. Elle l’ouvre et son cœur rebat la chamade lorsqu’elle lit « La vidéo t’a plu ? Dans ce cas assume et suis donc les « opportunités » si tu veux voir la suite… »

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*