Une amante experimentee pour cours particuliers

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Une amante experimentee pour cours particuliersIl m?est arrivé il y a quelques mois une histoire peu banale que je tiens à vous raconter ici. Cela me permettra, je l?espère, de voir les choses avec plus de recul. J?avais accompli mes études universitaires très rapidement car j?avais hâte d?être dans le monde du travail, tout en ayant un bon diplôme. Je m?apprêtais donc à terminer ma thèse, et donc d?obtenir un doctorat de géographie.J?étais bien tombé, car la prof qu?on m?avait conseillée pour m?accompagner était une jeune femme d?à peine trente-deux ans. Avait-elle les épaules assez larges pour me guider rigoureusement dans mes recherches ? Franchement, j?en ai toujours douté. Mais les avantages étaient multiples : Elle était très gentille avec moi et acceptait un peu tout ce que je proposais tout en me donnant des bons conseils. Dernier aspect, elle n?était pas moche. Je n?oserais pas dire non plus que c?était un canon, mais pour une prof de fac, c?était vraiment sympa, en tout cas plus qu?un vieux barbu grisonnant.Inès était de taille moyenne, fine, les cheveux plutôt courts et blonds. De par sa taille fine, elle n?avait évidemment pas une poitrine monstrueuse, mais elle savait mettre en valeur ce qu?elle avait. Quant au cul, il n?y avait rien à dire, il était parfait. Aussi, lors de nos multiples rendez-vous, mon intérêt pour ce qu?elle m?expliquait était plus limité que mon plaisir à la regarder.Comme je l?ai dit, elle était très gentille avec moi. Pas de quoi se faire des idées, néanmoins. Je me disais que c?était son caractère, qu?elle me maternait un peu et qu?elle devait simplement avoir de la sympathie pour moi. Néanmoins, les choses changèrent un peu lors des dernières semaines avant la soutenance de ma thèse. Avec la distance, je me dis qu?elle s?est peut-être rendu compte que c?était le moment ou jamais pour elle. Au début, nos rendez-vous avaient lieu à la bibliothèque ou dans le bureau qu?elle partageait avec un vieux prof. Puis soudain, elle me proposa d?aller dans des cafés. « Nous commençons à bien nous connaître Stéphane, sortons un peu du cadre académique ! » J?étais d?accord, bien sûr. Mais je ne voyais toujours rien de louche là-dedans. Je suis très porté sur le cul, certes, mais je reste encore aujourd?hui assez naïf, parfois.Un nouveau degré fut atteint lorsqu?elle me proposa de travailler chez elle. C?était vraiment le pied. En plus, j?avais droit à plein d?attentions, elle me servait le café, me faisait de grands güvenilir canlı bahis siteleri sourires, etc. Mais toujours rien ne se passa entre nous. Les raisons, de mon côté, en étaient simples. Primo, je restais méfiant vis-à-vis d?une éventuelle relation avec elle, car c?était une prof. C?était idiot bien sûr, mais ça me bloquait, bien que nous n?ayons que quelques années d?écart. Ensuite, j?avais, et j?ai toujours, une copine, une fille très mignonne, plus mignonne qu?Inès d?ailleurs ! Ça faisait plusieurs années que j?étais avec cette fille. Elle me plaisait toujours et je crois pouvoir dire franchement que nous nous aimions, mais notre couple était tombé dans une routine qui, du coup, faisait que je pouvais m?imaginer la tromper avec une femme plus expérimentée, dans l?espoir de redonner du piment à mes nuits.C?est d?ailleurs ce qui finit par arriver. C?était inévitable. Je ne cessais de penser à elle. A chaque moment libre, je m?imaginais en train de me la faire, et cela depuis un bon moment. C?était un sentiment très spécial, car il y avait des moments, lorsque j?étais avec elle, où je me concentrais sur les quelques détails qui montraient bien qu?elle était plus âgée que moi. Mais rien à faire, le reste prenait le dessus rapidement. J?étais attiré par elle et ne rêvais que de ma la faire. Je croisais chaque jour des filles canons dans la rue, des jeunes. L?extase était bref, car je me disais très vite qu?elles n?avaient pas le charme d?Inès, ni son intelligence et encore moins son expérience. Il y a beaucoup de filles très jeunes qui sont chiantes et coincées comme devraient l?être des vieilles. Au contraire, la femme expérimentée dont je rêvais était fraîche et avait souvent des attitudes de jeune fille qui la rendaient encore plus charmante.L?inconvénient de mon attirance pour ma prof, c?est que je ne pouvais plus beaucoup me concentrer lors de nos séances. Ce n?était pas un énorme problème, vu qu?elle était compréhensive et serviable. Mais ça me gênait. Je compris que nous avions atteint un point de non-retour le jour où elle me passa la main dans les cheveux. Nous étions en train de travailler devant une table quand elle se leva pour aller prendre deux verres et me gratifia de la marque d?affection dont je viens de parler. Le temps qu?elle mit pour revenir avec ces verres me parut une éternité durant laquelle j?eus tout le loisirs de m?imaginer les scénarios les plus hardcore, peu éloignés de ce qui güvenilir illegal bahis siteleri arriva quelques instants plus tard.Elle s?assit et, comme hypnotisé, je mis ma main sur sa cuisse, lentement. Elle sourit. Je compris que c?était exactement ce qu?elle attendait. Dire que j?avais craint sa réaction ! Elle vint sur moi. J?étais aux anges. Elle prit mon visage entre ses mains et me fixa longtemps, du moins c?est l?impression que j?ai eue. En réalité, ça a dû être très court. Moi, j?ai mis prudemment mes mains sur ses hanches. J?étais évidemment moins à l?aise que je ne l?aurais été avec une fille de mon âge chopée en boîte. Là, ça aurait été roulage de pelle intensif direct, suivi d?un bon dérouillage de l?anus.Nos lèvres ont quand même fini par entrer en contact, je vous rassure. Et son petit pull n?est pas resté longtemps sur elle. De même, mes mains se sont rapidement tournées vers son bon cul. Elle m?a déshabillé à une vitesse incroyable. Je me suis ensuite retrouvé sur le canapé sans comprendre comment. Un petit bout de femme très au point, voilà ce que c?était. Il ne lui restait plus que sa culotte. Elle s?est allongée sur moi et nous nous sommes embrassés très longtemps. J?étais aux anges, c?était magnifique. Nous avons commencé à nous lécher partout et ne cessions de bouger sur ce canapé avant qu?elle ne me coince avec ses cuisses. Et oui, elle ne perdait pas le nord. Je me suis retrouvé coincé, nez à nez avec sa petite culotte noire, tandis qu?elle se penchait vers ma queue.Je suis resté immobile quelques secondes, avant que je ne sente ses lèvres toucher ma bite. Je devins alors fou et écartai le tissu pour pouvoir admirer ses poils pubiens et humidifier l?entrée de son vagin. J?avais eu auparavant la crainte infondée que son entrejambe ne soit un endroit qui révèle son âge véritable, mais il n?en fut rien, ou alors j?étais trop admiratif devant ses capacités intellectuelles pour m?en rendre compte. Toujours est-il que je pris un grand plaisir à la lécher de toute ma bouche. Peu à peu, la prof devenait une partenaire coquine qui jouait avec ma queue comme une jeune femme le ferait avec une sucette. C?était bon et je n?avais aucune hâte d?éjaculer.Finalement, je n?eus pas directement le loisir de me vider les couilles dans sa bouche car elle fut prise d?une soudaine envie de se faire fourrer. J?enfilai rapidement un préservatif et répondis à son attente. Evidemment, ma queue était bien dure. Je craignais güvenilir bahis şirketleri simplement d?éjaculer trop vite, mais c?était oublier que j?avais affaire à une amante expérimentée. Elle se posta au-dessus de moi et se mit à se déhancher très lentement. Elle ondulait avec grâce et m?offrait un ravissant spectacle, en plus de sensations douces et agréables. Je m?accrochais à ses cuisses et tentais de tenir pour faire honneur à son talent de baiseuse expérimentée.Alors que j?allais craquer, elle se retira brusquement et se jeta sur ma queue. Elle se mit à me branler avec la bouche grande ouverte à quelques centimètres de mon gland. Ce qui devait arriver arriva et je la vis laper comme une chienne mon précieux sésame. Avait-elle deviné que j?aimais particulièrement ce genre de scène ? Je crois plutôt qu?elle savait ce qui plaît aux hommes en général. Je pus alors m?étendre pour reprendre mes esprits. Elle me dit alors qu?elle allait se doucher. C?est une pratique que j?ai toujours trouvée louche, sauf si on a quelque chose d?urgent à faire à l?extérieur juste après l?amour bien sûr.Je pris donc mon mal en patience mais le temps passa, passa, passa, et je ne comprenais pas ce qu?elle pouvait bien faire. En fait, elle avait tout calculé, et je suis évidemment tombé dans le panneau, et je ne vais pas m?en plaindre. Elle savait que je m?impatienterais et que j?irais voir ce qui se passait une fois mes couilles rechargées. Je la trouvai donc nue, bien sûr, sous la douche, en train de s?étaler du savon sur tout le corps. Il me fallut rentrer pour l?aider et nous pûmes nous embrasser et nous caresser. Sous la douche, ça aussi, j?ai toujours aimé. Je me postai derrière elle et eus un accès facile à sa chatte. Je la pris par derrière et elle finit par poser ses bras au fond de la baignoire. Je mis de longues minutes à lui exploser le cul. Je la voyais de moins en moins comme une prof, je voyais une femme super chaude à niquer. Mais d?un autre côté, le fait que je la trouvais si merveilleuse avait un rapport très clair avec le fait que je l?admirais comme prof.Je continue à voir Inès aujourd?hui. J?ai toujours ma copine et je sais qu?elle couche avec un autre prof, mais ça ne nous gêne pas. C?est bien sûr dommage, car on s?éclate les deux. Le truc, c?est que ça fait plus sérieux qu?elle soit avec un mec mûr, et quant à moi, je ne sais pas ce que diraient ma famille et même mes amis si je sortais officiellement avec cette femme. Je suis content d?avoir mis ça sur papier, mais je ne sais pas si ça m?a vraiment aidé. Tant pis, je prendrai du plaisir à me relire. Au fait, je vais voir Inès ce soir. Ma copine sort avec ses amies et le vieux chnoque qui sort avec Madame est à un colloque en Allemagne. Ça va être chaud, vous pouvez me croire !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*